À voir au FCVQ vendredi

La grande noirceur, de Maxime Giroux (MNBAQ, 19h)

Film de la compétition que personne n’a vu venir, le nouveau Maxime Giroux (Félix et Meira) s’attarde à un déserteur québécois (Martin Dubreuil), pendant la Seconde Guerre mondiale, qui survit comme il peut alors qu’il est coincé dans une société dysfonctionnelle. Très intrigant...

• Flashdance, d'Adrian Lyne (place D’Youville, 20h)

Avec la température annoncée, quoi de mieux qu’une projection extérieure dans l’écrin de la place D’Youville? Surtout que le film-culte de Lyne permet autant à ceux qui veulent de défouler qu’à ceux qui veulent être assis pépère de profiter du moment.

Métropolis, de Fritz Lang (Palais Montcalm, 20h)

Le classique ciné-concert du FCVQ avec un grand classique, film qui dénonce les dérives du totalitarisme. Fritz Lang est l’un des cinéastes les plus importants du XXe siècle et il aura un traitement royal, l’accompagnement de Gabriel Thibaudeau, brillant compositeur de réputation internationale.