Tilda Swinton, ici avec Tom Hiddleston dans <em>Les Derniers Amants</em> (<em>Only Lovers Left Alive</em>) de Jim Jarmusch, recevra un Lion d'or pour l'ensemble de sa carrière.
Tilda Swinton, ici avec Tom Hiddleston dans <em>Les Derniers Amants</em> (<em>Only Lovers Left Alive</em>) de Jim Jarmusch, recevra un Lion d'or pour l'ensemble de sa carrière.

77e Mostra: Tilda Swinton et la cinéaste Ann Hui recevront un Lion d’Or

ROME — L’actrice britannique Tilda Swinton et la réalisatrice hongkongaise Ann Hui recevront début septembre un Lion d’Or pour l’ensemble de leur carrière à l’occasion de la 77e Mostra de Venise, festival au programme réduit pour cause de pandémie de coronavirus.

Tilda Swinton, 59 ans, est «unanimement reconnue comme une des interprètes les plus originales et les plus intenses à s’être fait connaître à la fin du siècle dernier», a expliqué dans un communiqué le directeur de la Mostra, Alberto Barbera.

Elle a fait ses débuts au cinéma en 1985 dans Caravaggio de Derek Jarman, cinéaste avec lequel elle collaborera à sept autres reprises comme dans The Last of England (1987), The Garden (1990), Edward II (1991) et Wittgenstein (1993).

Dans Orlando (1992) de Sally Potter, l’actrice a obtenu une large reconnaissance internationale pour son interprétation de personnage androgyne.

Actrice caméléon, beauté froide à la peau diaphane, elle a aussi travaillé avec Jim Jarmusch (Les Derniers Amants, 2013; Les morts ne meurent pas, 2019), Joel et Ethan Coen, Lynne Ramsay (Il faut qu'on parle de Kevin, 2011) et Luca Guadagnino (Amore, 2009; Au bord de la piscine, 2015; Suspiria, 2018).

Son rôle dans Michael Clayton de Tony Gilroy (2007) lui a valu un Bafta et un Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Tilda Swinton et Seo-Hyun Ahn dans <em>Okja</em>, film de Bong Joon-ho qui précède <em>Parasite</em>.

Elle apparaîtra également dans The French Dispatch, sa quatrième collaboration avec le réalisateur américain Wes Anderson.

«Prolifique»

«Ann Hui est une des réalisatrices les plus appréciées, prolifiques et polyvalentes du continent asiatique», a par ailleurs souligné Alberto Barbera.

Après avoir étudié à l’université de Hong Kong et à la London Film School au début des années 1970, la cinéaste est entrée dans le milieu du cinéma hongkongais comme assistante de réalisation auprès du maître du cinéma d’arts martiaux King Hu.

En 1979, elle fait ses débuts en tant que réalisatrice avec le thriller The Secret, avec Sylvia Chang, et a été immédiatement reconnue comme l’une des figures clés de la «Nouvelle vague de Hong Kong», le mouvement cinématographique qui comprend John Woo, Tsui Hark et Patrick Tam.

À 73 ans, elle compte 26 films, deux documentaires et plusieurs courts métrages à son actif.

Le 77e édition de la Mostra se tiendra du 2 au 12 septembre selon un programme réduit par rapport aux années précédentes et selon un protocole sanitaire strict, notamment de distanciation physique dans les salles, en raison de la pandémie.

L’événement est vu comme un espoir par le monde du cinéma, dans une année marquée par les fermetures de salles, les suspensions des tournages et les annulations de festivals, dont celui de Cannes qui aurait dû se dérouler en mai.