Le cinéaste Samuel Matteau lancera son premier long-métrage, Ailleurs, le 16 mars.

3 questions... au cinéaste Samuel Matteau

Le 16 mars, le jeune réalisateur de Québec, Samuel Matteau, lancera son premier long-métrage, Ailleurs, produit et tourné entièrement dans la capitale. Déjà présenté au Festival de cinéma de la Ville de Québec, l’automne dernier, le film raconte la rencontre de deux adolescents en fugue avec un groupe de jeunes orphelins vivant dans une grotte.

1. Ton film devait prendre l’affiche depuis un bon moment, d’autant plus que le tournage remonte à l’automne 2015. Qu’est-ce qui explique ce retard?

R En fait, c’est de ma faute. J’ai retardé la sortie parce que je voulais travailler sur le montage. On avait prévu huit semaines, mais ce n’était pas suffisant. J’ai demandé plus de temps à Valérie (Bissonnette, la productrice).

2. Tu n’étais pas satisfait du travail original?

R. On a beaucoup réécrit des choses au montage. On n’avait pas suivi un plan précis. J’étais davantage dans une dynamique se rapprochant de la sculpture, pour raffiner des éléments.

3. As-tu l’intention de tourner ton prochain film ici?

R. Je suis en train d’écrire le scénario. L’histoire pourrait se passer n’importe où, mais j’imagine que je vais à tourner à Québec, sans que la ville soit nécessairement un personnage en soi comme dans Ailleurs