Le prochain projet de 10e Ave est le film «Félix et le trésor de Morgäa»

10e Ave ouvre un studio à Québec

Pour la conception du quatrième long métrage d’animation de 10e Ave, qui célèbre son 20e anniversaire, Nancy Florence Savard a fait une belle folie: ouvrir son propre studio sur la Grande Allée.

La présidente étrennait d’ailleurs ses nouveaux bureaux, où sera conçu en partie Félix et le trésor de Morgäa, au moment de notre appel, jeudi. La créatrice et femme d’affaires n’était pas peu fière de son coup: malgré l’immense pouvoir d’attraction de Montréal, elle a réussi à convaincre ses chefs d’équipe de s’établir à Québec.

«Ils sont tellement énervés et contents.» Nancy Florence Savard aussi, de toute évidence. L’idée était dans l’air depuis un certain temps. Plusieurs collaborateurs lui soumettaient l’idée régulièrement. «Peut-être que j’aurais dû faire ça avant, mais nous n’étions pas prêts.»

Surtout quand on est, d’abord et avant tout une réalisatrice. Avec le temps, Mme Savard est devenue productrice et gestionnaire (après un passage au CA du Festival d’été, elle est maintenant présidente du CA de la Table de concertation du cinéma et de télévision de Québec). Malgré tout, «gérer un studio n’est pas une mince affaire».

Par pudeur, elle se refuse à quantifier l’investissement de 10e Ave, mais il est important, comme tout ce qui touche le cinéma. Suffisamment, en tout cas, pour attirer des gens avec beaucoup d’expérience à se joindre à l’aventure.

La directrice de production Carolyn Vézina a travaillé, entre autres, chez Ubisoft. 10e Ave a aussi recruté Yann Tremblay comme directeur d’animation, lui qui a collaboré à deux des trois films précédents de la compagnie de Saint-Augustin-de-Desmaures (Mission Yéti et Le coq de St-Victor) ainsi qu’au gros succès international Ballerina et à La course des tuques (en salle le 7 décembre). Ce dernier a ensuite convaincu d’autres collègues d’emprunter la 20 jusqu’à Québec.

La présidente de 10e Ave, Nancy Florence Savard

Avec d’autres embauches, début 2019, une quinzaine de créateurs s’attèleront à la création des personnages de Félix et le trésor de Morgäa, qui sera réalisé par Nicola Lemay et scénarisé par Marc Robitaille. Il suit les aventures de Félix qui cherche son père disparu depuis deux ans en mer avec un flibustier. Sa quête le mènera dans une île où la mégalomane Morgaä détient un trésor.
La sortie est prévue fin 2020, début 2021. Comme d’habitude, sept studios — cinq à Québec, deux à Montréal —, compléteront le reste de l’animation.

Impossible de tout faire à Québec, même si Nancy Florence Savard s’y évertue le plus possible. Attirer des gens dans la capitale, dans un secteur hautement compétitif et bien rémunéré qui draine de gros joueurs à Montréal, «c’est un gros défi», constate-t-elle.

Mais avec six longs métrages ou séries en développement, le nouveau studio «s’imposait».