Annick Bédard, Maryse Cayouette, le directeur musical Stéphane Leroux, Hélène Parent, Annie Pickup et Mario Brault

Chorale Jukebox: camp intensif pour 200 choristes

Ils sont enseignants, médecins, avocats, retraités, mais partagent tous la même passion pour le chant. Les 200 choristes du Choeur Jukebox passent la semaine au Campus Notre-Dame-de-Foy, à Saint-Augustin, pour répéter en prévision de leur concert de samedi avec le ténor Marc Hervieux, au Palais Montcalm.
«C'est la première fois qu'on a une couleur classique. On a des choristes qui n'en ont jamais fait, d'autres qui n'ont jamais fait de pop, il faut que tout le monde trouve son son là-dedans», souligne Patrica Gauthier, l'une des chefs de choeur, qui vient du Lac-Saint-Jean.
Pendant 10 ans, Chanson internationale a ressemblé des choristes autour de grands noms comme Gilles Vigneault, Richard Séguin et Laurence Jalbert. Le directeur musical de ces spectacles, Stéphane Leroux, a décidé de poursuivre l'expérience en 2014 sous le nom du Choeur Jukebox. «On choisit les chansons avec l'artiste, indique M. Leroux, on essaie de le surprendre et il nous propose lui aussi des chansons qu'il aimerait interpréter avec le choeur.»
Venus de partout au Québec et même d'ailleurs au Canada, les choristes ont tous pris congé de leur travail et de leur famille pour se consacrer pleinement à cette expérience chorale. Nous vous en présentons cinq, qui ont accepté de quitter leur répétition pendant quelques minutes. «Si ce n'est pas parfait, ce sera de votre faute!» nous a lancé l'une d'elles en boutade, retournant d'un pas guilleret rejoindre le groupe. Vu le dévouement qu'il y avait là, nous ne sommes pas trop inquiets pour elle...
Annick Bédard, Avocate, Bas-Saint-Laurent
Annick Bédard est avocate et habite à Témiscouata-sur-le-Lac, dans le Bas-Saint-Laurent, où elle chante dans l'ensemble vocal Symphonie des lacs. Elle participe à l'aventure du grand choeur depuis les tous débuts, il y a 14 ans. «Pour l'unité au profit de la masse, répond-elle lorsqu'on lui demande ce qui l'attire ici. Une chorale, ça permet de rassembler plein de gens qui n'auraient pas nécessairement eu les voix pour chanter en solo, mais qui, ensemble, peuvent créer quelque chose de magnifique. On se retrouve chaque année, c'est un peu une confrérie. Moi, par exemple, je suis dans l'équipe de l'Est!» expose-t-elle. L'avocate répète en voiture chaque jour - «chanter, c'est le meilleur moyen de contrer la rage au volant», plaide-t-elle.
Maryse Cayouette, Médecin, Lanaudière
Maryse Cayouette est médecin dans un hôpital de Lanaudière et mère de trois enfants. «Ils ont grandi, j'ai un peu plus de temps, alors je me suis dit que je pourrais bien prendre un soir pour la chorale». Ça court dans la famille, puisque sa mère est chef de chorale et son frère, chanteur lyrique. «À l'hôpital, on vit parfois des choses difficiles, la musique, ça ensoleille tout. Je prescrirais de la musicothérapie à tout le monde. Ça fait des feux d'artifice dans le cerveau, on est très sollicité cognitivement, en plus d'avoir le côté social et émotif», note la soprano.
Hélène Perreault, Professeure de sciences, Manitoba
Hélène Perreault enseigne les sciences au Manitoba et a déjà fait des chroniques pour Radio-Canada. Chez elle, elle chante avec les Blés au vent et Les intrépides, mais depuis quelques années elle intègre les rangs de ce grand choeur pendant l'été pour vivre une expérience intensive à Québec. Pourquoi ce voyage? «Pour la qualité de la direction musicale. Il y a quatre chefs [M. Leroux, Mme Gauthier, ainsi que Julie Lachance et Joël Poulin] et chacun a sa spécialité, donc ils amènent beaucoup de nuances», indique-t-elle. Elle s'est lancée une première fois lorsque l'ensemble a chanté avec Daniel Lavoie, originaire du Manitoba, et a eu la piqûre.
Annie Pickup, Psychoéducatrice, Montréal
Annie Pickup est psychoéducatrice dans la grande région de Montréal. Ce sont ses confrères des chorales L'art du temps et Les Vagabonds qui lui ont donné envie de venir passer la semaine à Québec pour chanter. «Le côté intensif est vraiment très plaisant», note celle qui a surtout hâte de chanter le medley consacré à Styx et à Queen. Puisque le répertoire de Marc Hervieux va du chant lyrique au rock n' roll, elle aura aussi le défi de réapprendre A mia Madre et You raise me up, deux chansons qu'elle est allée interpréter en Italie l'automne dernier, avec de nouveaux arrangements. Le chant, au sens propre comme au sens figuré, ça fait voyager.
Mario Brault, Retraité, Sherbrooke
Mario Brault prenait le temps d'aller chanter même lorsqu'il dirigeait une entreprise dans le domaine ferroviaire. Il n'allait donc pas s'en priver à la retraite. «Ça dégage l'esprit», note-t-il. Heureux minoritaire parmi ces dames, la basse fait partie du Choeur Campus de l'Université de Sherbrooke. Il a surtout hâte de chanter Le Vaisseau d'or et se considère privilégié de pouvoir chanter avec un artiste aussi apprécié que Marc Hervieux.
Le spectacle Marc Hervieux en choeur sera présenté samedi à 20h au Palais Montcalm. Info : 1 877 641-6040 ou palaismontcalm.ca