Carlos Cruz-Diez est l’un des plus éminents artistes sud-américains de la deuxième moitié du XXe siècle.

Carlos Cruz-Diez, un pionner de l’art cinétique, s’éteint à Paris

CARACAS, Venezuela — Le peintre vénézuélien Carlos Cruz-Diez, un des pionniers de l’art cinétique, est mort samedi à Paris à l’âge de 95 ans.

«Ton amour, ta joie, tes enseignements et tes couleurs nous accompagneront pour toujours», a écrit sa famille dans un communiqué diffusé sur le site de la Fondation Cruz-Diez. Les causes du décès n’ont pas été dévoilées.

Les funérailles seront célébrées dans la stricte intimité familiale.

Cruz-Diez est l’un des plus éminents artistes sud-américains de la deuxième moitié du XXe siècle. Ses oeuvres ont été exposées dans la plusieurs musées du monde entier et sur des places publiques. Des expositions ont été organisées à Paris, Londres, Panama et en Arabie saoudite, peut-on lire sur son site internet.

Au Québec, il avait figuré parmi les participants de l’exposition «Op! Le vertige optique» présentée à la Maison des Arts de Laval de novembre 2015 à février 2016.

Selon l’écrivain Leonardo Padron, un compatriote, personne n’avait mieux saisi le mystère de la couleur.

«Je ne viens pas du passé, je suis du présent», avait dit le peintre au cours d’une entrevue à l’Associated Press en 2008. Lui-même se décrivait comme «un explorateur.»

Né le 17 août 1923 à Caracas, Cruz-Diez a fait ses études dans la capitale vénézuélienne. Après avoir reçu un diplôme en art, il a été directeur artistique d’une agence de publicité américaine et illustrateur pour le journal El Nacional.

En 1957, il a fondé une école d’arts visuels à Caracas avant de déménager à Paris deux ans plus tard. En 2008, il recevait la citoyenneté française.

«L’Art m’a toujours inspiré. Dans ma jeunesse, et c’est le cas de plusieurs latino-américains, on pouvait se sentir marginalisé. Le monde des arts était toujours loin de nous», racontait-il en 2009.

Il a grandement contribué à l’essor de l’art cinétique, qui selon le Petit Robert est une «forme d’art plastique fondé sur le caractère changeant d’une oeuvre par effet optique».

Parmi ses réalisations: la mosaïque chromatique du plancher de l’aéroport international de Caracas, symbole de la modernité du pays à l’époque du boom pétrolier.