Des visiteurs du Salon du livre devant un stand de bandes dessinées, vendredi.

Bédéis Causa : Julie Rocheleau, Bastien Vivès et Henriette Valium honorés

Sept auteurs ont été honorés vendredi soir par le Festival BD Québec, qui décernait ses prix Bédéis Causa.

La cérémonie a d’abord fait place à la relève en remettant à Jessi Tremblay le prix Jacques-Hurtubise, qui vise à donner un coup de pouce aux artistes émergents. L’auteure a reçu une bourse de 1000 $ qui lui permettra de concrétiser le premier tome de son projet L’armée du Soleil.

Le travail de Thomas Blais-Leblanc alias Thom dans l’album VII, publié chez Pow Wow, a été souligné parmi les premières publications professionnelles. La Montréalaise Julie Rocheleau a de son côté été récompensée pour Betty Boob (Casterman), qui traite du cheminement d’une survivante du cancer du sein.

Au chapitre des albums francophones publiés hors Québec, le Français Bastien Vivès a retenu l’attention du jury avec l’album Une sœur. Le Japonais Yarô Abe a quant à lui été récompensé pour le deuxième tome de La cantine de minuit parmi les albums issus d’une traduction.

Le Grand Prix de la ville de Québec a été remis à Siris pour son autobiographique Vogue la valise.

Figure de proue de l’underground montréalais, Henriette Valium (Patrick Henley de son vrai nom) a finalement été choisi comme lauréat du prix hommage.