Le titre de l’opéra fait référence à Nabuchodonosor, auquel Kanye West s’est comparé dans une récente entrevue, assurant que comme lui, ce roi antique avait souffert de bipolarité.

Après le gospel et le rap, Kanye West se met à l’opéra

NEW YORK — Le rappeur américain Kanye West a annoncé élargir son répertoire musical à l’opéra avec la création d’une production intitulée «Nebuchadnezzar» et qui sera présentée à Los Angeles le 24 novembre.

La salle californienne Hollywood Bowl a annoncé que les billets sont en vente.

Kanye West a tweeté ce week-end une illustration annonçant la nouvelle production, mettant à l’affiche la chorale Sunday Service, avec qui le chanteur a multiplié les services religieux lancinants cette année.

L’opéra sera dirigé par l’artiste italienne Vanessa Beecroft, un temps le bras droit de Kanye West sur sa marque Yeezy.

Bipolarité

Le titre de l’opéra fait référence au Babylonien Nabuchodonosor, auquel Kanye West s’est comparé dans une récente entrevue, assurant que comme lui, ce roi antique avait souffert de bipolarité. «Nabuchodonosor a été diagnostiqué avec un trouble bipolaire et il est resté roi», a assuré à Apple Music le rappeur, qui s’est récemment proclamé «le plus grand artiste humain vivant».

Pour certains observateurs, le regain de foi dont témoigne l’artiste, à l’image de cet opéra, mais aussi de son dernier album Jesus is King, serait profondément liée à son combat personnel contre la bipolarité, auquel il multiplie les allusions.

Si la Bible ne fait jamais directement allusion à la bipolarité du roi Nabuchodonosor, le Livre de Daniel évoque une période lors de laquelle ce dernier souffrait de troubles mentaux et de rêves agités.