Andréanne A. Malette
Andréanne A. Malette

Andréanne A. Malette, autrice-compositrice-interprète

«Heureusement, ma tournée s’est terminée en décembre et la prochaine va commencer en 2021. Je m’étais réservé le printemps pour composer. J’ai fait attention à mes finances pour être correcte cette année, je me suis équipée… Je suis en mode création.»

«Actuellement, ça me permet de prendre une pause. Je produis mes trucs, j’ai tout le temps quelque chose à gérer autre que d’être une artiste. Ça, ce n’est plus là. On dirait que j’ai 15 ans et que je retrouve ma guitare pour la première fois depuis vraiment longtemps. Je suis dans l’introspection, ça aide beaucoup à écrire des chansons.

«Des aspects positifs [à la crise], j’en vois plein sur la planète. Évidemment, ça crée une pause. La couche d’ozone sourit présentement.

«Je vois des aspects positifs humainement aussi. Je me souviens de la crise du verglas. Je devais avoir huit ans et j’y songe comme une belle période de ma vie. J’étais avec mes parents, il y avait plein de monde chez nous, on jouait à des jeux… Les enfants, actuellement, ont comme trois mois de verglas où ils ont leurs parents tout le temps. Je pense que ça va créer de belles affaires chez ces enfants-là qui étaient peut-être habitués de voir moins leurs parents ou de les voir tout le temps pressés. Là, on n’est pas pressé.

«Je vois aussi que tout le monde se tient plus. On n’a jamais pris autant de nouvelles de nos amis. Les gens cuisinent, ils achètent local, ils sont soucieux les uns des autres.

«Au niveau de la musique, par contre, j’ai des craintes. Je pense que ça va faire en sorte que beaucoup d’artistes qui étaient dans une situation plus précaire vont se tourner vers un autre métier. Ça, c’est sûr que ça va faire mal.

«Il y a un appel à écouter la musique d’ici, mais il y a aussi beaucoup de prestations offertes gratuitement en ligne. Est-ce que ça va prendre du temps avant que ça retourne en salles? Est-ce que les gens vont avoir envie de payer? Je pense que ça va shaker l’industrie beaucoup.»