Le film sur les aventures de Pierre Lapin, célèbre personnage créé par l'auteure britannique Beatrix Potter, vient de sortir en salles.

Allergies alimentaires: polémique autour d'une scène de Pierre Lapin

LOS ANGELES — Un lapin attaquant un jardinier avec des mûres alors que celui-ci est allergique au petit fruit noir. Cette scène du film d'animation Pierre Lapin a déclenché une polémique aux États-Unis, contraignant les studios Sony Pictures à s'excuser d'avoir tourné en dérision les allergies alimentaires.

Le méchant jardinier, incarné par Tom McGregor, est le grand ennemi de Pierre Lapin, célèbre personnage créé par l'auteure britannique Beatrix Potter et dont les aventures adaptées au cinéma viennent de sortir en salles.

Quand une mûre atterrit dans sa bouche, le jardinier tente de s'administrer un traitement d'urgence mais s'effondre, victime d'un choc allergique.

Dans une lettre ouverte à Sony, l'association Kids with Food Allergies (Enfants avec allergies alimentaires) a estimé que la scène encourageait «le public à ne pas prendre au sérieux les risques des réactions allergiques».

«Diffuser un message qui cautionne auprès des enfants une attitude si dangereuse et incitant à prendre des personnes pour cible est offensant pour les spectateurs à travers le monde et en particulier pour ceux qui vivent avec des allergies sévères», peut-on lire également dans une pétition mise en ligne sur le site Change.org et signée par plus de 10 000 personnes.

«Un problème sérieux»

«Les allergies alimentaires sont un problème sérieux», ont assuré Sony Pictures et l'équipe du film dans leur communiqué publié dimanche.

«Notre film n'aurait pas dû dévaloriser l'allergie aux mûres de M. McGregor, ennemi juré de Pierre Lapin, même de manière loufoque [...] nous regrettons sincèrement de n'avoir pas été mieux informés et sensibles sur ce sujet et présentons nos excuses sincères», a poursuivi le texte.

Le film Pierre Lapin, qui mélange acteurs réels et images d'animation, s'est classé en deuxième place du box-office nord-américain pour sa fin de semaine de sortie, rapportant 25 millions $ de recettes, selon des chiffres provisoires de la société spécialisée Exhibitor relations publiés dimanche.