La jeune auteure Alice Guéricolas-Gagné

Alice Guéricolas-Gagné remporte le Prix Robert-Cliche

L’observation des lieux et des personnages de son quartier natal, Saint-Jean-Baptiste, a servi de source d’inspiration à Alice Guéricolas-Gagné pour son roman «Saint-Jambe», récompensé mercredi du Prix Robert-Cliche décerné à un auteur pour son premier ouvrage.

«Saint-Jambe, c’est le surnom de Saint-Jean-Baptiste et aussi le nom d’une république autoproclamée, explique la lauréate de 23 ans. Les gens qui habitent le quartier sont souvent en dehors de la norme. Il y a beaucoup d’artistes et d’intellectuels qui vivent de leur passion. On apprend beaucoup d’eux.»

Le roman, qui a nécessité cinq ans de travail, s’inspire des fanzines créés par l’auteure, ces petits magazines autoproduits et indépendants, qui sont distribués dans un cercle restreint et s’inscrivent dans la contre-culture.

Le récit se déroule à une époque «brouillée» où la basse-ville de Québec a été inondée par la mer, avec des personnages excentriques comme des acrobates urbains, un philologue charmeur et des adorateurs d’une idole vorace.

Fille des journalistes Pascale Guéricolas et Jean-Simon Gagné du Soleil, la jeune romancière, détentrice d’un baccalauréat en littérature de l’Université Laval, avait choisi de tenter sa chance pour le prix Robert-Cliche sous les recommandations de son mentor, l’auteur François Blais. «C’est lui qui m’a encouragée. J’ai suivi son conseil. […] C’est une belle surprise.»

Saint-Jambe est sorti en librairie mercredi, chez VLB Éditeur. Créé en 1979, le prix est accompagné d’une bourse de 10 000 $. Des écrivains comme Chrystine Brouillet et Robert Lalonde en ont déjà été les récipiendaires.