Un dessin de Hervé Labelle publié dans l'Almanach de la langue française en 1926

La caricature s’invite à l’Assemblée nationale

La caricature politique s’invite à l’Assemblée nationale, dans la prochaine année, à la faveur d’une exposition consacrée aux plus mémorables coups de crayon de cette forme grinçante d’art qui fait rire, mais le plus souvent damner les politiciens. Une occasion de découvrir plusieurs perles et réaliser que l’humour d’autrefois pouvait être drôlement plus caustique que celui d’aujourd’hui.

«Il y a des choses qui ne passeraient pas aujourd’hui, je pense à certaines caricatures antisémites des années 30. Il serait impensable qu’un journal les diffuse de nos jours», explique Martin Pelletier, responsable de l’exposition Coups de crayons! – La satire politique en dessins, inaugurée jeudi midi, à la bibliothèque de l’Assemblée nationale.

Une équipe de six employés a scruté les archives pour retenir quelque 200 dessins et publications résumant l’actualité politique québécoise des 150 dernières années. «On a essayé de représenter toutes les époques et certains grands enjeux de société, comme le droit de vote des femmes ou la corruption, afin de joindre le plus grand nombre de citoyens possibles», ajoute M. Pelletier.

C’est en 1792 qu’il faut remonter pour trouver la première trace imprimée de satire politique, avec le placard À tous les électeurs, à l’occasion de la première élection au Bas-Canada. Il faudra attendre le milieu du XIXe siècle pour que la presse satirique s’implante, avec la parution à Montréal et à Québec de plus de 70 périodiques, souvent éphémères.

Dessin d’Albéric Bougeois réalisé à la suite de l’adoption de la Loi accordant aux femmes le droit de vote publié dans La Presse le 20 avril 1940.

L’exposition fait étalage des œuvres de caricaturistes qui ont donné leurs lettres de noblesse au genre, dont Henri Julien, Albéric Bourgeois, premier caricaturiste québécois à travailler à temps plein dans un journal (La Presse), et Robert La Palme qui, au début des années 30, a fait entrer l’image satirique dans une nouvelle ère avec son style d’avant-garde.

Au cours des années 50, la caricature devient indissociable de la presse quotidienne. Plusieurs journaux, dont Le Soleil avec Raoul Hunter, embauchent des dessinateurs pour pimenter l’actualité. Les Normand Hudon, Jean-Pierre Girerd, Roland Pier, John Collins et autres Aislin font la pluie et le beau temps. Aujourd’hui, les Côté, Chapleau, Garnotte, Bado et Ygreck ont pris la relève.

Pas blessant, mais…

Le député péquiste et doyen de l’Assemblée nationale, François Gendron, qui a procédé à l’inauguration de l’exposition, se souvient d’avoir été la cible d’une «bonne vingtaine» de caricatures depuis son entrée en politique en 1976, dans le premier gouvernement de René Lévesque. «D’avoir été ministre de l’Éducation et de l’Agriculture, ça donne l’occasion pour qu’on te grafigne... […] Mais en 41 ans de vie politique, je dirais que j’ai été plutôt bien traité», glisse-t-il en entrevue.

«Les caricatures qui résument bien ce que [leurs auteurs] veulent dire, ce n’est pas blessant. Ça fait partie de la joute politique», soutient M. Gendron, ajoutant en revanche avoir plus de mal avec les dessins qui jouent de façon exagérée sur «les aspects physiques» des politiciens.

Caricature d’Arthur Lemay parue dans L’Autorité du 28 août 1943 (collection de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec).

Outre les caricatures, l’exposition permet d’examiner plusieurs revues et périodiques qui ont fait leurs choux gras de la satire politique. On pense au premier numéro de la défunte revue Croc, publié en octobre 1979, et qui a fait école.

L’exposition est accessible en semaine, à compter du 10 octobre, en visite libre ou commentée (sur réservation), mais il est également possible de voir les dessins et les caricatures de façon virtuelle, sur le site de la bibliothèque de l’Assemblée nationale.

***

Vous voulez y aller?

Quoi : Exposition Coups de crayon! La satire politique en dessins

Quand : du 10 octobre 2107 au 28 septembre 2018

Où : Bibliothèque de l’Assemblée nationale (visites commentées gratuites les 10 octobre, 25 octobre, 10 novembre, 29 novembre, 7 décembre et 12 décembre 2017, à 12h15. Réservation obligatoire)

Billets : gratuit

Infos : www.bibliotheque.assnat.qc.ca ou 418 643-4408