Baptisée Picasso, le regard du photographe, cette nouvelle exposition du musée Picasso de la métropole catalane est une balade autour de la vie du peintre en images, certaines prises par lui et d’autres de lui.

À Barcelone, la vie de Picasso en photos

BARCELONE — En marinière, le regard sombre et pénétrant: la photo de Picasso prise par Robert Doisneau est l’une des pièces principales d’une exposition autour de l’artiste cubiste et de la photographie qui ouvre vendredi à Barcelone.

Baptisée Picasso, le regard du photographe, cette nouvelle exposition du musée Picasso de la métropole catalane est une balade autour de la vie du peintre en images, certaines prises par lui et d’autres de lui.

L’une d’elles, prise par Robert Doisneau en 1952 à Vallauris, dans le sud de la France, le montre dans sa célèbre marinière derrière une fenêtre, les mains appuyées sur les carreaux.

Picasso, qui a été photographié par les plus célèbres comme Brassaï, Robert Capa, Henri Cartier-Bresson ou David Douglas Duncan, est «photogénique. Depuis sa jeunesse, il en a conscience et joue avec cette image», explique Violeta Andres, commissaire de l’exposition.

«C’est l’un des premiers à avoir compris le pouvoir de l’image, du fait médiatique (...) Et au lieu de s’enfermer et de ne laisser personne entrer dans son espace, il se laisse voir mais contrôle toujours son image», ajoute-t-elle.

Des dizaines de photographes sont passés chez lui, le prenant en photo, lui ou son atelier, mais peu ont réussi à le prendre «en travaillant vraiment, de façon spontanée», dit-elle encore.

À l’exception de sa muse et maîtresse Dora Maar, qui put montrer dans une série de photos en 1937 Picasso concentré dans son atelier parisien sur la réalisation de sa grande œuvre, Guernica.

«C’est une des rares photos où il a laissé voir réellement son intimité de créateur», assure Violeta Andres.