«La flûte enchantée» façon Robert Lepage sera la pièce maîtresse du 8e Festival d’opéra de Québec. Le metteur en scène a pris part au lancement de l’événement, en compagnie du directeur général Grégoire Legendre.

8e festival d’opéra de Québec: lumineux et magique

Robert Lepage se penche sur «la grande œuvre lumineuse du répertoire lyrique», La flûte enchantée, «une œuvre blanche», «qui prend la couleur de son metteur en scène et de ses interprètes». Grâce à Jamie Harrison, qui a notamment conçu les illusions de la comédie musicale «Harry Potter and the Cursed Child», il rendra hommage aux illusions de théâtre du XVIIIe et du XIXe siècles.

Comme le révélait Le Soleil le mois dernier, La flûte enchantée façon Lepage sera la pièce maîtresse du 8e Festival d’opéra de Québec. L’homme de théâtre était visiblement heureux de renouer avec l’évènement, où il a déjà présenté ses mises en scène de The Tempest, Le Rossignol et autres fables, La damnation de Faust et L’amour de loin. «C’est toujours une grande fête musicale, scénographique et poétique», commente-t-il au sujet de ces collaborations. 

M. Lepage a expliqué s’être fait offrir plusieurs fois de monter La flûte enchantée, l’un des opéras les plus joués dans le monde. «Mais je savais que c’était un projet que j’aimerais faire de façon intime, à la maison», dit-il, et d’en faire, comme pour chacune de ses productions, «un évènement». 

Sa mise en scène misera surtout sur une ancienne forme de magie scénique, le black art, l’art des illusions, des apparitions et des disparitions grâce aux éclairages et à tout un système en coulisses. «Souvent, la scène aura l’air complètement vide, mais c’est ce qu’il nous faut pour pouvoir créer ces illusions», explique-t-il. Il a fait appel à l’Écossais Jamie Harrison, spécialiste de ce genre de tours, pour concevoir les décors. La soprano Audrey Luna, qu’on avait pu voir en Ariel dans The Tempest, jouera la Reine de la Nuit, alors que la basse John Relyea, qui faisait Mephisto dans La damnation de Faust, endossera le rôle de Sarastro, le grand prêtre du Royaume de la lumière. M. Lepage et son équipe se sont aussi inspirés de l’univers des francs-maçons, ce qui rend l’amalgame pour le moins intriguant. L’opéra créé à Québec est produit en association avec le Metropolitain Opera de New York.

Aussi au programme

Outre l’opéra La flûte enchantée (31 juillet, 2, 4 et 6 août à 20h au Grand Théâtre), voici les principaux spectacles qui seront à l’affiche du 8e Festival d’opéra. D’autres activités à festivaloperaquebec.com

Quatre sopranos sous les étoiles, avec Suzanne Taffot, Claire de Sévigné, Lauren Margison, Gianna Corbisiero et la Sinfonia de Lanaudière, dans la cour du Vieux-Séminaire, en ouverture du festival le 24 juillet (remis au lendemain en cas de pluie) 

• La soprano française Véronique Gens chantera avec les Violons du Roy, dirigés par Jonathan Cohen, des airs de Mozart, Rameau et Gluck, le 3 août au Palais Montcalm

L’opérette La belle Hélène de Jacques Offenbach, en collaboration avec les Jeunesses musicales du Canada, sera à l’affiche les 28 et 30 juillet et le 1er août à la Bordée

• Une version concert de Pélléas et Mélissandre de Debussy, en collaboration avec le Festival Classica et l’Orchestre de la francophonie, sera présentée le 29 juillet au Palais Montcalm

• Destiné au jeune public, Opéra-bonbon: L’aventure gourmande de Hansel et Gretel (lieu et dates à déterminer) sera présenté en collaboration avec des camps de jour et divers organismes de loisirs.