Le duo Seba et Horg, Simon Lepage (pour la pièce L’art de la chute) et Isabelle Hubert (pour la pièce Le cas Joé Ferguson) prendront part à la 31e Bourse RIDEAU. À droite, la nouvelle directrice générale de RIDEAU, Julie-Anne Richard.

31e Bourse RIDEAU: place à la foire du spectacle

Il risque de se brasser de grosses affaires artistiques, du 11 au 15 février, alors que la 31e Bourse RIDEAU fera converger dans la capitale artistes, diffuseurs et producteurs dans une grande foire des arts de la scène. L’objectif? Mettre en vitrine ce qui se trame chez les créateurs et forger les futures programmations des salles de spectacles.

C’est devenu une tradition hivernale à Québec : RIDEAU (pour Réseau indépendant des diffuseurs d’événements artistiques unis) débarque en ville avec ce congrès du spectacle francophone, le plus important en Amérique, nous dit-on. 

«Les diffuseurs, les producteurs et les agents se rencontrent pour faire connaître leur offre et mettre à l’affiche ce qui sera dans nos différents lieux de diffusion, résume la directrice générale de RIDEAU, Julie-Anne Richard. Bien sûr, c’est d’abord et avant tout un événement pour l’industrie. Mais on a aussi des vitrines qui sont offertes gratuitement aux gens de Québec.»

La plupart de celles-ci consistent en des prestations d’une vingtaine de minutes — Elisapie, Keith Kouna, Caracol, Boogat, Florent Vollant ou Dany Placard seront notamment de la partie —, mais d’autres propositions seront livrées intégralement. C’est le cas du spectacle EVOLUTIONS de la Fondation de danse Margie Gillis et de la pièce L’art de la chute de la compagnie Nuages en pantalon, respectivement attendus au Grand Théâtre les 12 et 13 février. 

Une quarantaine de vitrines sont ainsi ouvertes au public au Palais Montcalm, à l’Impérial, au Grand Théâtre et à L’Air du temps. Les spectateurs peuvent dès maintenant réserver leur place aux billetteries des salles concernées. Le programme complet est en ligne sur le site de la Bourse RIDEAU

Spectacles relocalisés

Dans les dernières années, la Bourse RIDEAU avait installé son quartier général au Cercle, où plusieurs vitrines étaient présentées. En apprenant la fermeture du restaurant-bar, pendant le temps des Fêtes, l’équipe a dû bouger vite pour leur trouver un nouveau toit. 

«Ç’a été un choc au début, mais on a eu l’immense bonheur de recevoir des propositions et des coups de pouce des diffuseurs de Québec qui connaissent très bien la Bourse RIDEAU et qui nous aiment beaucoup, aussi. On a reçu des appels, des textos, des propositions de salles. Ça nous a permis entre autres de dénicher L’Air du temps, où plusieurs vitrines seront présentées», explique Julie-Anne Richard, qui se réjouit d’avoir pu relocaliser toutes les prestations en une dizaine de jours. 

Comme c’est la coutume, la 31e Bourse RIDEAU se terminera par une soirée de gala où une quinzaine de prix seront décernés. La lauréate du prix Hommage, la violoniste Angèle Dubeau, sera notamment récompensée.