Pour ceux qui voudraient faire plus que regarder les experts à l'oeuvre, le Turbofest sera le moment idéal pour s’initier à la jonglerie.

12e Turbofest: la jonglerie pour tous

Ça jongle à l’École de cirque de Québec! Alors que le 12e Turbofest installe ses pénates, ses matelas et sa cantine dans l’édifice de Limoilou, des jongleurs de réputation internationale s’entraînent déjà à faire tournoyer les objets dans les airs en vue des ateliers et des spectacles ouverts tant au grand public qu’aux artistes professionnels.

À notre passage, le Français Guillaume Karpowicz, qui sait manier cinq diabolos à la fois (un record mondial), le Suédois Onni Toivonen, qui fait partie des cinq meilleurs jongleurs au monde selon l’International Juggling Association, et l’Allemand Stefan Sing, un des pionniers de la jonglerie contemporaine, s’activaient déjà dans le gymnase principal de l’école. «Ils sont à leur top, ce sont vraiment des vedettes parmi les jongleurs. Sing a une recherche de mouvement très poussée, qu’on voit rarement, il travaillera avec un pianiste qui jouera en direct», indique Amélie Bolduc, coordonnatrice du Turbofest.


Les trois jongleurs invités seront les vedettes du Turbo Show, le grand spectacle présenté samedi soir à 20h. Noémie Armellin, équilibriste, clown et musicienne, agira comme maître de cérémonie et on pourra y voir non seulement des numéros de jonglerie, mais aussi de plusieurs autres disciplines de cirque; Cate Emily Flaherty au rolla bolla (un jeu d’équilibre), Charlotte Cayer fera un numéro de tissu, le duo Agathe et Adrien fera du main à main. 

Des finissants de l’École de cirque de Québec et de l’École nationale de cirque de Montréal seront aussi à l’honneur. «C’est la partie la plus accessible au public, et un spectacle de cirque vraiment pas cher si on compare à ce qu’offre le Cirque du Soleil, par exemple», note Mme Bolduc. On parle de 20 $ par adulte, 15 $ par enfant et 10 $ pour les étudiants du cégep Limoilou. Le spectacle sera précédé d’un spectacle de feu, à 18h30 à l’extérieur de l’École de cirque, et présenté gratuitement.

Pour ceux qui voudraient faire plus que regarder, le Turbofest est le moment idéal pour s’initier à la jonglerie. «On offre des ateliers d’environ une heure, on s’adapte au niveau des participants, et il y a aussi plusieurs compétitions et jeux rigolos», indique la coordonnatrice. Quilles, balles, diabolos, bâtons sont disponibles. Un concours pour les 16 ans et moins, Place aux jeunes, a été intégré l’an dernier. Le vendredi à 20h, on peut aussi assister à une scène ouverte.

Le Turbofest, organisé par le groupe Turbo 418, est le plus gros festival de jonglerie au Canada, et il est possible d’y jongler 24 heures sur 24. Les jongleurs sont logés et nourris sur place, ce qui donne à l’expérience des allures de marathon immersif. 

Tous les détails et la programmation au www.turbo418.com