Steve Howe, Geoff Downes, Jon Davison et Alen White forment Yes.

Yes: moins de trois ans au compteur

Le guitariste Steve Howe, qui fêtera ses 67 ans le 8 avril, avoue qu'il ne se voit pas encore aux commandes de Yes à l'âge de 70 ans. Les fans québécois du groupe londonien feraient donc bien de ne pas rater le spectacle des légendes du rock progressif le 31 mars au Capitole, car il restera bientôt moins de trois ans au compteur...
«J'aime Yes, mais j'aime à penser que quand j'aurai 70 ans, j'aurai des trucs plus intéressants à faire! Je crois qu'il y a une date d'expiration pour moi avec Yes, je ne veux pas faire ça toute ma vie. Je fantasme sur plusieurs autres choses et je ne suis pas limité au rock», a révélé en entrevue téléphonique au Soleil celui qui a déjà quitté Yes à trois reprises pour ensuite y revenir.
«J'ai recommencé à faire des concerts de guitare en solo et j'adore ça. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai quitté Asia. Je n'avais plus le temps pour tout ça. Il y a toutes sortes de façons d'utiliser mes talents musicaux.»
Nouvel album
D'ici là, le quintette travaille sur un nouvel album de matériel original à paraître cette année, le premier avec le chanteur Jon Davison, qui a pris la relève du Québécois Benoît David en 2012.
«Nous ne dévoilons pas le titre pour l'instant, mais il paraîtra à la fin de juin ou au début juillet, soit juste avant la tournée d'été. Qu'on ne s'attende pas au choc qu'avait créé Close to the Edge à l'époque, mais nous aimons composer de nouvelles pièces.»
Howe a toutefois révélé que l'artiste Roger Dean, qui a réalisé la majeure partie des pochettes de Yes, serait à nouveau dans le coup pour le prochain album. «Il est en train de travailler sur la pochette présentement. Roger est devenu un partenaire pour nous. Tout ce qu'on a fait avec lui était magnifique. On ne savait pas dans quelle grande aventure on s'embarquait quand il est arrivé avec l'idée de la couverture de l'album Fragile en 1971.»
D'un chanteur à l'autre
Howe n'a pas non plus manqué de louanger au passage Davison, qui est également chanteur du groupe américain Glass Hammer. «Jon est excellent, il est la quintessence du chanteur de Yes. Il est créatif, talentueux et il appuie très bien ma musique.»
On peut aussi voir dans cette déclaration un aveu que Howe soit toujours en froid avec l'autre Jon, Anderson celui-là, chanteur durant 31 des 41 années où le groupe était actif et mis à la porte à l'aube de la tournée du 40e anniversaire de fondation du groupe en 2008.
«Si je parle encore à Jon? Est-ce que tu parles encore à ton ex-femme ou ton ex-copine? Oui? Eh bien, dans certains cas, on peut rester amis, mais dans d'autres, certaines personnes peuvent s'offenser de certaines choses ou alors avoir fait des choses exceptionnelles qui font que ce n'est pas vraiment possible. Et puis bon, je peux aussi te dire que ce n'est pas du tout de tes affaires», a d'ailleurs répondu Howe du tac au tac à une question concernant sa relation avec Anderson.
Temple de la renommée
Howe dit par ailleurs ne pas se formaliser que son groupe n'ait pas encore été admis au Temple de la renommée du rock and roll cette année. L'été dernier, un fan américain de Yes employé du Parti républicain et un autre travaillant pour le Parti démocrate ont uni leurs forces pour lancer la campagne Voices for Yes afin de tenter de faire entrer leur groupe préféré au saint des saints.
«Vous savez, je ne perds pas le sommeil parce qu'on n'est pas au Temple. Je n'ai pas besoin de prix, de trophées ou de trucs du genre. Cependant, je peux te dire que nous étions très motivés de voir enfin les démocrates et les républicains s'entendre sur quelque chose!» conclut-il.
*****
L'intégrale de trois albums
Les amateurs de Yes qui assisteront au spectacle du groupe au Capitole auront droit à l'intégrale de trois albums parus durant les années 70. «Pour cette tournée que nous avons débutée l'an dernier, nous jouons The Yes Album (1971), Close to the Edge (1972) et Going for the One (1977) au complet et dans l'ordre. Nous jouons les deux premiers l'un après l'autre, puis il y a un entracte et nous revenons pour Going for the One. En tout et pour tout, nous jouons un peu plus de 2 heures 15», révèle Steve Howe.
Vous voulez y aller?
Qui: Yes
Où: Capitole
Quand: lundi 31 mars, 20h
Billets: 56,10 $, 65,67 $, 80,45 $
Tél.: 418 694-4444 ou 1 800 261-9903