Sting

Y étiez-vous? Sting au Colisée, le 10 février 1988

Sting avait le vent dans les voiles durant les années 80. Au lendemain des belles années avec The Police, celui qui sera au Festival d'été de Québec le 7 juillet avait lancé une carrière solo qui n'avait pas tardé à décoller.
On le voyait aussi au cinéma et comme militant pour la protection de la forêt amazonienne. C'est cette vedette, dont l'album ...Nothing Like the Sun était en tête des palmarès, qui est montée sur les planches du Colisée, le 10 février 1988. Fait intéressant : ce n'est que le 17 décembre que les billets ont été mis en vente, une façon de faire qu'on ne voit à peu près plus aujourd'hui...
Le collaborateur du Soleil Michel Bilodeau avait été renversé par la performance «d'un professionnalisme à toute épreuve» de Sting et de son équipe, qui comptait notamment le saxophoniste Branford Marsalis, allant jusqu'à titrer «le spectacle qui marquera 1988». 
Le chanteur et bassiste, né Gordon Sumner, avait concocté un concert comptant pas moins de 24 chansons. Parmi celles-ci, près d'une dizaine des Police, mais aussi quelques reprises, dont From Me to You, des Beatles et Little Wing, de Jimi Hendrix, qu'il avait introduit en citant Voodoo Child, du légendaire guitariste.
Sting s'était adressé à la foule dans la langue de Molière pour présenter ses musiciens et avait mélangé son rock feutré aux rythmes reggae et sud-américains. Son matériel solo a bien sûr fait mouche, qu'il s'agisse de We'll Be Together, If You Love Somebody Set Them Free ou encore de They Dance Alone, servi pour le premier de trois rappels.
Dix mille deux cents spectateurs étaient venus accueillir Sting ce soir-là et chanter en choeur ses succès, en particulier ceux de The Police.
Y étiez-vous?
Partagez vos souvenirs sur le blogue.