Dominique Maltais chausse peu souvent sa planche au Québec, mais elle s'éclate parfois dans la montagne qui l'a vu faire ses premiers virages, au mont Liguori, au Massif de Charlevoix.

X Games: une deuxième place «pas gênante» pour Maltais

Dominique Maltais a quitté Aspen et ses X Games vendredi. Peut-être pour la dernière fois. Comme ultime souvenir, elle rapporte une médaille d'argent gagnée vendredi à l'épreuve de snowboardcross. «Ce n'est vraiment pas une deuxième place gênante», s'est félicitée la planchiste de 34 ans de Petite-Rivière-Saint-François, au téléphone.
Dans cette deuxième course d'une saison d'adieux écourtée à cinq, Maltais a encore vu Lindsey Jacobellis l'emporter. L'Américaine avait aussi triomphé la semaine dernière, aux Championnats du monde, en Autriche. Jacobellis récoltait l'or pour une neuvième fois aux X Games. La Québécoise avait été la meilleure aux Jeux extrêmes en 2012, mais en l'absence de Jacobellis.
«Ce n'est pas comme si ç'avait été une domination totale, vraiment pas», a expliqué Maltais, à propos de la finale de vendredi qu'elle a menée sur une bonne part du parcours. «S'il y en a une qui n'a pas eu la chienne d'aller dans le trafic, c'est bien moi! Je n'ai pas été passive, de haut en bas. Je suis fière de ce que j'ai fait.»
Jacobellis s'est tenue en embuscade pendant la première moitié pour emmagasiner de la vitesse et devancer Maltais à la mi-descente. «Après, je la suivais de près, j'ai même ridé sur sa planche, j'ai encore la marque sur la mienne, mais la Française [Nelly Moenne Loccoz, 3e] est arrivée à l'intérieur à la fin et je n'ai pas pu tenter une dernière attaque», a-t-elle expliqué. Le Canadien Kevin Hill a gagné l'épreuve masculine.
Maltais rentre dans Charlevoix. Ses prochaines courses se tiennent en mars. En février, elle pourrait aller s'entraîner au Japon ou mettre de l'équipement à l'épreuve en Corée. Se sachant «encore capable» de bons résultats, un «peut-être» surgit ici et là au sujet d'une saison de plus l'hiver prochain.