«La programmation ne m'attirait pas au départ, mais circuler, c'est intéressant; voir les gens, c'est agréable», raconte la festivalière Hélène Monaghan.

Vox-pop: que retenez-vous du Festival d'été?

Le Soleil a interrogé cinq festivaliers.
<p>Laila El Amrani</p>
Tendance «vieux rock»
Même si elle a beaucoup aimé les spectacles de Patrick Bruel et de Vance Joy, et qu'elle attendait impatiemment Milky Chance, Laila El Amrani trouve que, cette année, il y avait une tendance «vieux rock» et moins de gros noms à voir absolument. «Il y a plusieurs soirées que, finalement, on n'est pas allées [...] On s'est dit : "c'est bon, mais on peut vivre sans".»
<p>Pierre Bergeron</p>
Classiques et découvertes
À son premier été à la retraite, Pierre Bergeron a été servi au Festival avec ses «vieux classiques», comme les Rolling Stones et Deep Purple. Mais il a aussi découvert le groupe américain Future Islands, qui tombe dans ses cordes. «Peu importe la musique, ça mérite toujours une oreille attentive», dit-il.
 
<p>Hélène Monaghan</p>
L'ambiance avant tout
«La programmation ne m'attirait pas au départ, mais circuler, c'est intéressant; voir les gens, c'est agréable», raconte Hélène Monaghan, qui affectionne surtout l'ambiance qui s'empare de la ville lors du Festival. Reste qu'elle est allée faire son tour aux spectacles et qu'elle a beaucoup apprécié The Doobie Brothers et Patrice Michaud, qu'elle retournerait voir en spectacle.
<p>Renaud Lessard</p>
Souvenirs impérissables
Au départ, Renaud Lessard voulait voir un ou deux spectacles. «Ça a fini que je me suis ramassé ici pas mal plus souvent que je pensais!», lance-t-il, visiblement satisfait. Sa découverte? Patrick Watson. Son souvenir impérissable? Foo Fighters sous la pluie battante et les éclairs. «Ça aurait été une soirée inoubliable... ah, ça l'a quand même été! [...] De voir Dave Grohl partir de même parce qu'il dit que c'est trop dangereux, c'est unique!»
<p>Vicky Bissonnette</p>
Victime de son succès
La pluie et le froid auraient pu l'arrêter plusieurs soirs, mais Vicky Bissonnette est contente d'être quand même sortie et d'avoir profité du Festival. «Il manque juste de place, peut-être. Même nos Plaines, elles sont trop petites», lance-t-elle, faisant surtout référence au spectacle des Rolling Stones. «Que voulez-vous, on est victimes de notre succès!»