Matthieu Dugal

VOX change de nom et de vocation

VOX n'appartiendra bientôt plus qu'à nos souvenirs : Le Soleil a appris que la chaîne distribuée aux abonnés de Vidéotron changera de nom et de vocation le 18 novembre prochain. La direction veut la rajeunir et accentuer son caractère utile, toujours dans le mandat local de sa licence du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes.
«Le paysage télévisuel a évolué, c'est normal que nous ayons voulu nous requestionner afin de jouer un rôle plus pertinent», nous a confié la vice-présidente affaires publiques et présidente de VOX, Isabelle Dessureault. Les employés ont été informés jeudi dernier de cette nouvelle identité.
La chaîne, dont le nom et les nouvelles têtes d'affiche seront connus à la fin octobre, conservera environ 25 matchs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, qui cadrent parfaitement dans le mandat local, mais s'est départie entre autres d'émissions comme BoxeRock. Une nouvelle émission liée à l'Impact de Montréal s'ajoutera à la grille. Le VOX nouveau continuera de couvrir les affaires municipales.
VOX est née en 1999 quand le câblodistributeur a abandonné l'appellation TCV (télévision communautaire Vidéotron). La chaîne fourre-tout, qui a eu du mal à se départir de son image de télé cheap qui n'engageait que des has been, a réussi en partie à redorer son image dans les dernières années avec des titres comme Techno lab, En route vers mon premier gala Juste pour rire et Le moulin à paroles, retransmis en direct. Ce n'était visiblement pas suffisant puisqu'on décide aujourd'hui de repartir avec une nouvelle image.
La station de VOX à Québec a été particulièrement active depuis une dizaine d'années, alignant des concepts audacieux comme Mise à jour, LeZarts et Tout le monde s'en fout.
Le banquier fait fortune
Non, l'intérêt pour Le banquier ne s'est pas dissipé: 2 039 000 téléspectateurs ont assisté au retour de Julie Snyder dimanche à TVA. La première d'Occupation double en Californie a attiré 1 664 000 curieux contre 1 238 000 pour Tout le monde en parle à Radio-Canada. Vendredi, Les bobos ont perdu des plumes à Télé-Québec, conservant 272 000 fidèles contre 444 000 la semaine précédente.
RDS rediffusera de vieux matchs
Au lieu du Canadien cet automne, les habitués de RDS devront se contenter de la série mondiale de baseball, du football de la NFL et de la 100e présentation de la Coupe Grey, lock-out oblige dans la Ligue nationale de hockey. Les émissions Hockey 360 et L'antichambre ne feront pas relâche, même qu'elles seront orientées autour de différents thèmes. À la fin octobre, on retournera dans nos souvenirs avec une rediffusion des matchs de la série Rendez-vous '87. RDS convient qu'il perdra des revenus dans cette aventure, mais se console en ne payant pas de droits de diffusion le temps du lock-out. TVA Sports a déjà indiqué qu'elle se rabattrait sur les matchs de la Ligue junior majeur, entre autres.
Sylvain Parent-Bédard aux Emmy
Sylvain Parent-Bédard accède à l'Académie des International Emmy Awards. Le président de QuébéComm et producteur de la série lol :-) est le premier de la région de Québec à être admis à ce club sélect qui comporte600 membres dans plus de 50 pays. M. Parent-Bédard a assisté dimanche à la soirée des Emmy, qui a élu Homeland série dramatique de l'année en plus de récompenser ses deux vedettes, Claire Danes et Damian Lewis. L'oeuvre est diffusée en français le mardi à 21h à Télé-Québec.
Le patron du courriel a quitté TVA
Mychel St-Louis, le patron des nouvelles à TVA qui avait envoyé par erreur un courriel critiquant le travail de Réjean Léveillé à tout le personnel, n'est plus à l'emploi de l'entreprise. Le Soleil a appris que la direction et lui auraient convenu de mettre fin à leur collaboration au lendemain de l'élection du 4 septembre, événement pour lequel on l'avait spécialement engagé. Mychel St-Louis était frais sorti de Radio-Canada, d'où il avait pris sa retraite, et son passage chez Québecor aura été de courte durée. La soirée électorale de TVA roulait bon train jusqu'au moment de l'attentat, alors que le diffuseur n'avait que des photographies à montrer aux téléspectateurs et que RDI avait des images de l'incendie et de l'arrestation du présumé tireur.