Vol d'objets sacrés à la Maison Hamel-Bruneau

Des objets sacrés et des pièces d'orfèvrerie estimés à près de 58 000 $ ont été volés jeudi soir au centre d'exposition de la Maison Hamel-Bruneau, à Sainte-Foy.
Vers 22h, le ou les malfaiteurs ont défoncé la porte arrière et se sont emparés des antiquités. Le système d'alarme a été déclenché, mais les brigands ont eu le temps de s'enfuir avant l'arrivée des policiers.
«On a été tellement désolés, dit Éric Dumas, responsable de l'équipement historique à l'arrondissement de Sainte-Foy–Sillery. C'est vraiment un désastre. Sur le plan patrimonial, c'est des pièces extraordinaires.»
Parmi les pièces dérobées, le reliquaire de la tunique de la Vierge est une des plus grosses pertes. Appartenant au Musée huron-wendat, il date de 1676. Selon M. Dumas, l'objet pourra être revendu sur les marchés internationaux et intéresser des collectionneurs européens.
Le vol du portrait de Mgr Turgeon par Théophile Hamel est aussi dramatique pour les Soeurs de la Charité de Québec, qui possédaient depuis 1859 cette huile sur toile consacrée à l'instigateur de leur congrégation.
«C'est lui qui a fait venir notre fondatrice à Québec», dit la responsable du patrimoine des Soeurs de la Charité, soeur Rollande Jacques. «Le tableau est énormément précieux pour nous.»
Les autres objets sont un calice de 1830 en argent et en or appartenant au Musée national des beaux-arts du Québec; un ciboire en argent venu de Paris qui date de 1675-1676, dont le couvercle, la coupe et le pied sont décorés de feuilles d'acanthe, d'un noeud orné de têtes d'ange en relief, appartenant au Musée huron-wendat; et un claquoir de bois avec images utilisé dans les salles de classe au XIXe siècle, appartenant au Musée des Ursulines de Québec.
La Maison Hamel-Bruneau est une propriété de la Ville de Québec. Au moment du vol, elle accueillait l'exposition Art et salut, qui tentait de faire vivre quatre siècles d'histoire religieuse à Québec avec des objets comme ceux qui ont été subtilisés.
Début janvier, l'église de Saint-Augustin-de-Desmaures avait elle aussi été victime d'un important vol d'objets sacrés. Les deux calices, dont un datant de 1803, les six ciboires, les trois coupes à hosties et les deux bénitiers étaient revenus dans un sac deux semaines plus tard.
Tout renseignement permettant de retrouver les objets sacrés volés à la Maison Hamel-Bruneau peut être transmis au service de police au 418 641-2447 ou au 9-1-1 pour une intervention immédiate.