Le concepteur et directeur du projet de construction de la tour, André Roy, pose fièrement devant «son» oeuvre qui constitue le plus haut édifice de Lévis.

Visite guidée de la tour de Desjardins

Le Soleil avait rendez-vous à la nouvelle tour de 15 étages du Mouvement Desjardins, au 150, des Commandeurs, pour une visite guidée des lieux. Dès notre arrivée sur place, nous remarquons que l'immeuble contraste avec le décor relativement plat des environs. Le Soleil note également la présence de stationnements réservés aux covoitureurs, un des nombreux aspects écoresponsables de la tour, dont la construction a été axée sur les normes de développement durable LEED.
<p>Le </p>
À son tour, Le Soleil vous propose une visite guidée du propriétaire, en commençant par le Parc de la coopération.
Parc de la coopération
Il s'agit d'un immense espace vert bordé par les immeubles de la Cité Desjardins. Étang artificiel d'eau de pluie, toits verts, espaces de repos, trajet piétonnier extérieur et tunnels intérieurs entre les édifices Desjardins, rien n'a été laissé au hasard, selon le concepteur et directeur du projet de construction de la tour, André Roy.
Le Parc de la coopération s'insère dans la réalisation de la Cité de la coopération Desjardins à Lévis, qui a nécessité des investissements de 125 millions $.
Tour de 15 étages
«De par la hauteur du bâtiment, qui n'a pas de comparable à Lévis, ça affiche la présence de Desjardins à Lévis», affirme André Roy. Richard Lacasse, représentant média chez Desjardins, en rajoute : «C'est un statement.»
Plus précisément, le plus haut édifice de la ville est un statement de 420 000 pieds carrés qui témoigne de l'importance qu'accorde le Mouvement Desjardins à son berceau qu'est Lévis.
L'édifice remplace l'ancien bâtiment de Desjardins, construit en 1958 et démoli en 2011, qui était situé au 150, des Commandeurs. La tour réutilise d'ailleurs plusieurs matériaux qui ont été récupérés lors de sa démolition.
Espaces de travail
La tour de 15 étages compte au total 1650 espaces de travail (260 000 pieds carrés) qui, au 31 décembre, devraient être comblés à 90 %. Ça dénote une croissance plus forte que prévu, note Richard Lacasse, en partie explicable par l'acquisition des activités canadiennes de State Farm par le Mouvement Desjardins (voir autre texte).
Mur végétal
Divisé en six sections, le mur végétal de l'immeuble est le plus long au monde. Il mesure au total 65 mètres, et comporte 11 000 plantes et arbustes. Pour en concevoir les lignes directrices, Patrick Poiraud, directeur de Green Over Grey, s'est inspiré des mouvements du fleuve Saint-Laurent.
Desjardins voit grand avec ce mur végétal, car l'entreprise compte en faire l'élément signature de son nouvel immeuble. «Pour mettre en valeur l'immeuble, la Cité Desjardins, et le côté vert de Desjardins», explique M. Roy.
Salle de conditionnement physique
Cet espace réservé aux employés du Mouvement Desjardins est un obstacle de moins pour les travailleurs qui désirent garder la forme. Un esprit sain dans un corps sain, c'est ce qu'on dit. Le Mouvement Desjardins l'a compris, avec ce centre de conditionnement physique qui offre un tarif préférentiel aux employés, et qui est situé dans la tour elle-même.
<p>Le mur végétal de 66 mètre</p>
Un joueur de taille
1957. Le Mouvement Desjardins compte 227 employés en ses rangs à Lévis. Preuve d'une croissance fulgurante, il en compte aujourd'hui 7302 dans la ville, soit 16 % de l'ensemble de sa main-d'oeuvre.
Avec une masse salariale de plus de 425 millions $ à Lévis, le Mouvement Desjardins a un impact de taille sur la santé économique de la ville, et ne compte pas s'arrêter maintenant. Même le maire Gilles Lehouillier le dit : «On s'attend à d'autres emplois chez Desjardins dans les prochaines années.»
À cela s'ajoute la centaine d'emplois permanents qui seront créés à Lévis le 31 décembre lorsque la transaction entre State Farm et le Mouvement Desjardins se concrétisera, une transaction qui permettra à Desjardins d'acquérir toutes les activités canadiennes d'assurance de State Farm. Actuellement, quelque 500 employés de chez Desjardins, dont 380 à Lévis, travaillent à l'officialisation de cet accord.
Également, faut-il le rappeler, l'impact du Mouvement Desjardins sur la ville de Lévis ne se limite pas aux emplois créés. «Les restaurants profitent pleinement de cette présence importante à Lévis», souligne Jérôme Ratté, président de la Chambre de commerce de Lévis. C'est sans parler des hôtels, des commerces, et du secteur immobilier.
Employés heureux
Afin de maintenir son attractivité, le Mouvement Desjardins mise notamment sur le bonheur de ses employés. En 2013, il s'est retrouvé parmi les 100 meilleurs employeurs au Canada pour une troisième année consécutive, selon Mediacorp et The Globe and Mail. Il s'agit du seul employeur retenu dont le siège social est situé dans la région de Québec. «Il y a 11 compagnies d'assurances à Québec. On doit avoir des lieux de travail intéressants si on veut inciter nos employés à y rester», explique Richard Lacasse, représentant média chez Desjardins.