Le lancement de Tome III - Errances, de Vincent Gagnon, aura lieu jeudi soir à L'Anglicane.

Vincent Gagnon: le jazz dans le sang

Comme pianiste, Vincent Gagnon apparaît comme un spécimen curieux et rare. Si le jazz fait indéniablement partie de son code génétique, c'est Chopin qui, parfois, semble faire battre son coeur. Impossible de le nier, les mélodies qui naissent sous ses doigts le trahissent tout de suite.
«Je ne le fais pas exprès, plaide le musicien. Quand j'écris, je sens souvent l'influence de la musique romantique. Je sais que ce n'est pas original pour un pianiste, mais j'adore Chopin.»
Ce n'est pas tout. À la maison, Vincent Gagnon ne joue pas que du jazz, mais aussi de la musique classique! Il paraît qu'il a travaillé le répertoire pendant une bonne dizaine d'années, sans parler des gammes et des arpèges. «Plonger dans Schubert, ça n'a pas aidé non plus.»
C'est vrai, l'audacieux projet de relecture du Voyage d'hiver conçu par Keith Kouna et sur lequel le pianiste a travaillé au cours des deux dernières années a dû laisser des traces.
On le comprend d'avoir eu besoin de se lancer dans un nouvel album jazz. Fallait que ça sorte. Les saxophonistes Michel Lambert et Alain Boies, le contrebassiste Guillaume Bouchard et le batteur Michel Lambert, des musiciens de Québec, aguerris et qui, chacun de leur côté, sont engagés dans une démarche créatrice originale, l'ont accompagné dans l'aventure.
L'album intitulé Tome III - Errances est le reflet fidèle d'un spectacle présenté devant public, à trois reprises, à la salle D'Youville, et dont on a gardé les meilleurs prises. Six des sept titres qu'on y retrouve sont des compositions originales de Vincent Gagnon.
«J'avais envie de faire de la musique qui me parle à moi, de la musique que j'aurais le goût d'écouter, dit-il. Des fois, j'ai envie d'être stimulé, d'autres fois, j'ai juste envie d'être bien. Des fois j'ai envie que ce soit facile à écouter, d'autres fois, je cherche le foisonnement des détails. J'essaie de combler un peu tout ça, chez moi, avec ma musique.»
Certaines pièces, comme Ascunción et Ascunción II sont inspirées des récentes tournées qu'il a effectuées en Amérique du Sud avec la chanteuse Paule-Andrée Cassidy. Le temps d'une chanson est une commande réalisée à l'occasion de l'acquisition du piano de Claude Léveillée par le Musée de la civilisation.
Le lancement de Tome III - Errances aura lieu jeudi soir à L'Anglicane. Ce sera pour Vincent Gagnon et ses partenaires l'occasion d'interpréter une nouvelle fois en direct les pièces de l'album. Un délai de production imprévu en retarde pour l'instant la sortie en magasin. Quelque 200 exemplaires ont tout de même été pressés, de sorte que ceux qui le désirent pourront se le procurer sur place.
À noter qu'en première partie, l'animateur Stanley Péan entretiendra l'auditoire des grands courants qui ont traversé l'histoire du jazz. Gagnon et son quintette illustreront en musique les propos du conférencier.
Vous voulez y aller?
Qui: Vincent Gagnon et son quintette
Quoi: spectacle et lancement de l'album Tome III - Errances
: L'Anglicane
Quand: jeudi à 20h
Billets: 34 $
Tél.: 418 838-6000