«Lorsqu'on réinvente certains réglements à quelques semaines du début de la saison, ça devient un peu chaotique», estime Sebastian Vettel. «Je parle au nom des pilotes. Aucun pilote n'est en faveur.»

Vettel dénonce les nouvelles qualifs en F1

La F1 a donné son feu vert vendredi à un nouveau système de qualifications dans lequel des pilotes seront éliminés à intervalles réguliers, une formule qui déplaît au quadruple champion du monde Sebastian Vettel (Ferrari).
La nouvelle formule a comme objectif de rehausser la qualité du spectacle. Les trois vagues de qualifications demeureront intactes, mais plutôt que de voir les pilotes les plus lents être éliminés à la fin de chaque séance, ils seront éliminés un par un après chaque tranche de 90 secondes. La FIA a déclaré que le système sera en place à temps pour la première manche de la saison, le 20 mars, au Grand Prix d'Australie.
«Lorsqu'on réinvente certains règlements à quelques semaines du début de la saison, ça devient un peu chaotique», a dit Vettel. «Je parle au nom des pilotes. Aucun pilote n'est en faveur.»
«L'ADN de la F1»
La première vague de qualifications, surnommée Q1, se déroulera pendant 16 minutes et les premiers pilotes seront éliminés après sept minutes. Les 15 toujours en lice participeront alors à Q2 (15 minutes) et les premiers pilotes à être écartés le seront après six minutes. Huit pilotes participeront à la Q3 (14 minutes) et, après cinq minutes, l'élimination commencera jusqu'à ce qu'il ne reste que deux voitures en piste pour la dernière tranche de 90 secondes.
Vettel, qui estime aussi que la F1 «manque de leadership», est catégorique; les pilotes n'en raffolent pas. «Nous ne comprenons pas ce qui cloche avec la vieille formule de qualifications et pourquoi elle doit être modifiée», a indiqué l'Allemand de 28 ans. «Je crois qu'il est important de ne pas dénaturer le sport, de façon à ce que le pilote le plus rapide en piste soit celui qui s'élance de la pole position. C'est dans l'ADN de la F1 depuis toujours.»