Véronique Claveau

Véronique Claveau: la recrue de fin d'année

Il y aura un nouveau visage parmi les comédiens maison du Bye bye de fin d'année. Véronique Claveau, ex-participante à l'émission Star Académie et imitatrice, arrive à la rescousse des irréductibles Joël Legendre, Hélène Bourgeois-Leclerc, Michel Courtemanche et des nouveaux enrôlés Pierre Brassard et Laurent Paquin, qui avaient déjà fait quelques apparitions l'an dernier.
Nous avons joint la recrue en pleine période de tournage, au début du mois de décembre, rassurée par la présence de Joël Legendre, qui l'avait engagée il y a huit ans pour Revue et corrigée au Théâtre du Rideau Vert, mais en pleine période d'adaptation pour son passage de la scène à l'écran.
«J'apprends à composer avec des caméras, les coupures, les nouvelles lignes de texte qui arrivent à la dernière minute, il faut être très ouverts et ne pas être trop attachés à certaines répliques», constate Véronique Claveau. «Il faut être spontanés et préparés», résume-t-elle.
Même si on la présente parfois comme «la remplaçante de Véronique Cloutier», la nouvelle Véro du Bye bye ne l'entend pas ainsi: «Il y a une rotation et c'est à mon tour. Si je me mets à y penser, en plus de tout le nouveau que j'ai à gérer, je n'y arriverai pas!»
La jeune femme a l'impression de vivre un rêve en se retrouvant dans une émission qui fait partie de ses célébrations de la Saint-Sylvestre depuis qu'elle est toute petite. «Il faut que je me pince», glisse-t-elle.
Quand vient le temps de caricaturer des personnalités publiques, l'énergique blonde cherche un je-ne-sais-quoi auquel s'accrocher: «Comme une démarche, une mimique ou un timbre de voix particulier. Mais avec les politiciens actuels, c'est assez difficile.»
Comme elle aura à incarner une quinzaine de personnages, les maquillages, les costumes et les prothèses seront ses meilleurs amis. «Jusqu'à maintenant, je n'ai eu qu'un bout de nez, pas de face complète», disait-elle toutefois au moment de l'entrevue. Celle qu'on a vue dans Demandes spéciales et dans la comédie musicale Hairspray n'avait pas encore eu non plus à utiliser ses talents de chanteuse lors du tournage, «mais ça viendra probablement, parce qu'il y a des chanteuses qui ont marqué l'actualité», note-t-elle.
Véronique Claveau participe à une huitième revue humoristique en autant d'années. Elle constate qu'elle a maintenant un radar interne qui détecte les nouveaux visages et les incontournables de l'actualité, même si elle est loin d'être une mordue du téléjournal. «Je vais être franche, je ne suis pas très politisée, je le deviens par la force des choses, par mon travail», note-t-elle.
Les dernières éditions du Bye bye misaient beaucoup sur les effets visuels mais, de l'intérieur, la jeune femme a l'impression que ce sera moins le cas cette année. «C'est fait dans la simplicité, même si c'est un projet d'ampleur qui a l'air hyper gros vu de l'extérieur», assure-t-elle.
Le Bye bye 2014 sera présenté le 31 décembre à 23h, en reprise le lendemain à 21h, sur ICI Radio-Canada télé.