De son passage à La voix en 2013, Valérie Clio retient que l'expérience l'a aidée à définir ses priorités.

Valérie Clio: la femme derrière la voix

Elle est «de Montréal et d'un long passage à Québec», ses rêves sont «des États-Unis plus précisément de New York City», elle adore les perles de Tahiti et le champagne qu'elle a bu à Paris... Sur l'album L'autre nous en général et avec la chanson Mr le vendeur en particulier, Valérie Clio se révèle. Celle que plusieurs ont découverte à La voix en 2013 ouvre la porte sur son univers personnel où l'amour, la sensualité et la quête du bonheur tiennent le haut du pavé.
«C'est cette chanson qui a couché le style de l'album. Tout s'est fait en fonction de cette pièce-là», note la chanteuse établie dans la capitale à propos de Mr le vendeur. Suivant les conseils de sa consoeur Paule-Andrée Cassidy, qu'elle a notamment côtoyée pendant le laboratoire 5X5 organisé au Théâtre Petit Champlain il y a quelques années, elle a souhaité se présenter en chanson. «Elle était notre metteure en scène et mentore, reprend Valérie Clio. Elle disait qu'il est important de savoir qui on est si on veut que le public le sache aussi. Cette chanson dit qui je suis, la philosophie de ma famille, la manière avec laquelle on a été éduqués.»
La chanteuse remontera sur la scène de la Maison de la chanson vendredi pour y présenter les titres de son premier album de compositions, qu'elle cosigne avec l'homme-orchestre Guillaume Tondreau. Celui-ci a pratiquement joué de tout dans l'enregistrement de L'autre nous. Pour le lancement dans son «fief de Québec», toutefois, Valérie Clio se promet «la totale», alors que Sébastien Champagne (piano), Alexandre Blais (basse), Jessy-Ludovic Zué-Ntoutoume (batterie) et Joël Thibault (saxophone) se joindront à Tondreau et elle sur scène. «C'est Guillaume qui m'a convaincue en disant que ça faisait assez longtemps que les gens me voyaient chanter pendant une minute trente à la télé. Là, on va faire un spectacle!» lance l'énergique artiste.
Le rappeur Webster devrait aussi être du lancement, lui qui a prêté ses mots et sa voix à Donne-moi ta peau, un titre particulièrement sexy de cet album déjà bien garni de sensualité, de romance et d'amour. «Les autres chansons sont plus 14 février... Elle, c'est 14 février quand les enfants sont couchés! rigole Valérie Clio. Je lui ai envoyé juste le refrain et je lui ai dit de faire ce qu'il voulait. Quand il m'a renvoyé le texte, il m'a dit que si je n'étais pas à l'aise, on pouvait élaguer... J'ai trouvé ça magnifique. Un, je ne m'attendais pas à ça. Deux, quel honneur!»
Le droit et la poésie
Si elle interprète aujourd'hui les premières chansons qui portent sa griffe, Valérie Clio dit exercer sa plume depuis un bon moment. «Mais ça ne fait pas longtemps que je le montre aux gens», précise celle qui travaille aussi comme recherchiste dans un cabinet d'avocats. «J'écris beaucoup de poèmes, mais je ne me considère pas poète. Je n'ai pas étudié en littérature, j'ai étudié en droit.»
De son passage au populaire concours télévisé La voix, où elle a atteint les quarts de finale en 2013, Valérie Clio retient l'effet d'une «incroyable campagne de pub», mais aussi une expérience qui l'a aidée à définir ses priorités.
«Ça m'a permis de savoir ce que je ne voulais plus en tant que personne et en tant qu'artiste, explique-t-elle. C'est un cheminement qui brasse bien des choses. Tu es appelé à prendre des décisions à chaque seconde. Tu dois découvrir qui tu es musicalement.»
Quant à sa voix à elle, Valérie Clio avoue l'avoir inconsciemment retenue pendant la création de cette carte de visite aux racines soul. «À chaque chanson qu'on finissait, je me demandais pourquoi je n'avais pas fait d'ornements de notes, confie-t-elle. J'ai compris que j'aime raconter des histoires. Quand on berce un enfant, on ne crie pas. Et dans le soul, qui est la musique que j'écoute le plus, il n'y a pas tant de prouesses vocales que ça.»
Vous voulez y aller?
Qui : Valérie Clio
Quand : vendredi à 20h
Où : Théâtre Petit Champlain
Billets : 22,50 $
Info : 418 692-2631