David Sancious

Une promenade avec le claviériste David Sancious

En route vers le concert de Peter Gabriel, qui j'aperçois dans son ensemble de jogging noir, à l'angle de l'avenue du Colisée et de la 41e Rue? David Sancious, le claviériste qui accompagne le chanteur britannique. Une fois la voiture garée, je le rejoins, le temps d'une brève discussion.
Non, Sancious ne s'était pas égaré. Il a l'habitude de ce type de promenade avant les concerts.
«En particulier quand vous jouez dans une grosse place comme le Colisée, indique-t-il. Vous êtes dans l'édifice une bonne partie de la journée, à répéter, à faire les tests de son, et ça fait du bien d'avoir un peu d'air frais et de soleil, d'être un peu à l'extérieur. Ça m'énergise!»
Mine de rien, David Sancious est devenu un habitué de Québec. En 2009, il a séjourné en ville en compagnie de Sting, avec qui il faisait des répétitions à la salle Multi avant de jouer sur les plaines d'Abraham. Et bien sûr, au cours des deux dernières semaines, il a donné forme au spectacle Back To Front, d'abord à la Caserne de Robert Lepage, puis au Colisée.
«Tout le monde [dans le groupe] aime beaucoup Québec, c'est un très beau coin, c'est magnifique», lance-t-il, en confiant qu'il a ses restaurants favoris dans les environs du Petit-Champlain et du Vieux-Port.
Pour Sancious, l'un des éléments particuliers de la tournée Back To Front est d'avoir renoué avec des collègues avec qui il n'avait pas joué depuis très longtemps.
«Ça ramène beaucoup de souvenirs. [...] Ça s'est bien passé. Il y a eu beaucoup de vieilles blagues entre nous et c'est agréable de prendre des nouvelles de tout le monde, de leurs vies...»
Puisque Sancious ne chôme pas, deux semaines après la tournée Back To Front, il rejoindra Sting sur scène.