Après la pétition lancée pour convaincre la Ville de Québec de revenir sur sa décision de démolir l'aréna Jacques-Côté de Sillery, les citoyens ont décidé de se mobiliser pour empêcher que l'aréna de Loretteville (photo) subisse le même sort.

Une pétition pour sauver l'aréna de Loretteville

La mobilisation s'organise pour empêcher la démolition du Pavillon des sports dans Loretteville. Après la pétition lancée pour convaincre la Ville de Québec de revenir sur sa décision de démolir l'aréna Jacques-Côté de Sillery, les citoyens ont décidé de se mobiliser pour empêcher que l'aréna de Loretteville subisse le même sort. L'administration Labeaume a récemment indiqué son intention de démolir quatre arénas jugés désuets sur son territoire. Les deux autres sont le Colisée Pepsi et l'aréna Gilles-Tremblay de Beauport.
<p>Les diverses associations de sports ainsi que les utilisateurs du secteur sont déjà aux prises avec un problème de manque de temps de glace, lit-on sur la «Pétition contre la fermeture de l'aréna de Loretteville».</p>
Des citoyens qui refusent de voir le Pavillon des sports disparaître ont lancé une pétition au cours des derniers jours. Pour le moment, une cinquantaine de signatures ont été amassées. Les signataires demandent à la Ville de Québec de «surseoir à cette décision de fermeture pour se consacrer à la recherche de la meilleure solution possible ayant pour objectif de maintenir cet équipement disponible pour les citoyens».
Ils plaident que l'arrondissement de La Haute-Saint-Charles ne compte qu'un seul autre aréna, situé à plusieurs kilomètres de là, à Val-Bélair, et qu'il est «utilisé à pleine capacité».
Manque de temps de glace
Les diverses associations de sports ainsi que les utilisateurs du secteur sont déjà aux prises avec un problème de manque de temps de glace, lit-on sur la «Pétition contre la fermeture de l'aréna de Loretteville», en ligne sur le site Petitions24.net.
Quant à la pétition pour la sauvegarde de l'aréna de Sillery, elle a dépassé le millier de signatures. L'administration Labeaume a annoncé son intention de remplacer l'aréna Jacques-Côté par un ensemble résidentiel qui s'inscrira dans le futur programme particulier d'urbanisme de Sillery, qui dictera aussi les normes de développement des terres patrimoniales de l'arrondissement.