Élisabeth Farinacci regarde la Place des canotiers, l'un des lieux qui sera animé par la danse. «Nous greffons la danse de part et d'autre du fleuve afin de continuer de faire vivre des émotions chez tous les participants.»

Une fête remplie d'émotions

Au lieu d'un spectacle de 20 minutes, les Grands Feux dureront au moins 1 h 30 cette année. Outre les émotions créées par les peintres du ciel avec la pyrotechnie, la foule pourra exprimer ses émotions par la danse dans l'heure précédant le spectacle.
«Pour qu'un événement dure dans le temps, il faut savoir se poser de bonnes questions», affirme Élisabeth Farinacci, nouvelle directrice générale de Créations Pyro, l'organisateur les Grands Feux pour une sixième année. Avec la danse sur les deux rives, elle veut donner un nouveau souffle à l'événement puisque la musique et la danse, comme les feux et leur magie, font appel aux émotions.
Ce sera un nouveau virage pour la fête, car les feux durent depuis 23 ans et ils sont là pour pour de bon, ose celle qui sait d'où vient la fête tout en imaginant ce qu'elle sera dans les prochaines années.
«Québec, c'est le fleuve. En 2008, la ville avait promis de redonner le fleuve à la population. Alors, nous poursuivons dans la même veine en créant le fameux troisième lien entre Lévis et Québec par les feux d'artifice auxquels nous greffons la danse de part et d'autre du fleuve afin de continuer de faire vivre des émotions chez tous les participants.»
La danse s'installera par contamination sur les quais puisque les danseurs professionnels et les groupes de danse seront parmi le public d'où ils lanceront les animations que ce soir pour le disco, la musique traditionnelle ou le country et quelques autres thématiques.
De plus, confirme Mme Farinacci, la musique de la portion de la danse se poursuivra avec les feux pyromusicaux dans cette année de transition entre «ce que nous étions et là où nous irons».
L'événement doit rester gratuit, mais aussi évoluer avec des propositions connexes payantes pour les personnes qui veulent les émotions des feux d'artifice autrement. Certains lieux seront accessibles pour 15 $ ou 20 $, un peu plus pour la présence sur les bateaux de croisières, afin de vivre et d'assister au spectacle dans une ambiance différente. 
«L'événement aura toujours son volet gratuit, mais il faut aussi assurer la rentabilité de l'organisation pour durer encore longtemps avec des expériences additionnelles. Ce seront des présentations hybrides», souligne cette qui allie le côté créatif, à cause de son ADN venu du monde de la publicité, et le côté rationnel de la bachelière en finance.
«Notre objectif est de créer une soirée riche en émotions de sorte que les gens retournent en la maison en se disant que la vie est belle!», lance-t-elle.
Pour Élisabeth Farinacci, les Grands Feux font partie de la vie de Québec. Et, chiffre à l'appui, 75 % des 350 000 spectateurs chaque année viennent de la région de Québec et de Chaudière-Appalaches.