La Danoise Nicole Broch Larsen, qui a remis une carte de 66 samedi, est reconnue pour être une longue cogneuse.

Une Danoise et une Américaine nez à nez à l'Omnium canadien

Affichant un cumulatif de - 12, la Danoise Nicole Broch Larsen et l'Américaine Mo Martin se partagent le premier rang de l'Omnium féminin canadien, au club Ottawa Hunt. Elles ont respectivement remis des cartes de 66 et 67 après la troisième ronde afin de s'emparer de la tête.
Les deux golfeuses ont toutefois deux styles de jeu très différents. Broch Larsen (24 ans) est reconnue pour être une longue cogneuse, tandis que Martin (34 ans) se spécialise dans les coups plus courts.
«J'adore le golf. C'est le meilleur sport de la planète. Tu peux vraiment jouer de plusieurs façons, c'est très inclusif», a déclaré Martin. Les joueurs ont des âges différents, évidemment, des genres et des tailles différentes, peu importe, c'est possible de jouer au golf. Tu joues seulement selon ta force.»
En revanche, Broch Larsen a compté sur des coups puissants afin de raccourcir les trous plus éloignés du parcours du Club de golf Ottawa Hunt. Cette stratégie lui a permis de réussir cinq oiselets.
«Je vais simplement tenter de reproduire ce que j'ai fait lors des trois premières journées du tournoi, particulièrement comme aujourd'hui, et tenter de ne pas commettre de boguey», a mentionné Broch Larsen au sujet de la dernière ronde. «Je sais que je peux réussir assez d'oiselets pour l'emporter. Il faut simplement que je m'assure de ne pas commettre de boguey. Avec chance, je pourrai le faire lors de la finale, dimanche.»
In Gee Chun, qui menait après deux rondes, est seule au troisième rang à - 9. Un coup derrière, Mirim Lee et Cristie Kerr se partagent le quatrième rang.
Henderson au sixième rang
Brooke Henderson, originaire de Smiths Falls, en Ontario, a établi un pointage record de 63 (- 8). Cette carte lui a permis de se hisser au sixième rang avec un pointage de - 7.
«Être passée si près du couperet hier m'a donné la frousse de ne pas jouer de la fin de semaine», s'est exclamée Henderson. «Je savais que je devais élever mon jeu d'un cran.»
Brittany Marchand (72) d'Orangeville, en Ontario, a terminé la journée à - 1. «C'est bon pour ma confiance, peu importe le résultat en fin de semaine», a expliqué Marchand, qui joue habituellement sur le circuit Symetra. «J'ai peut-être commis quelques erreurs ici et là, mais en général, je suis contente de pouvoir jouer les prochaines rondes. De savoir que je peux jouer sur ce circuit me donnera confiance lorsque je retournerai sur le circuit Symetra.»