Alex Harvey

Une 9e place satisfaisante pour Harvey

Avec le sixième temps de la dernière des trois épreuves, Alex Harvey a fini neuvième du mini-tour de début de campagne de la Coupe du monde de ski de fond, dimanche, à Lillehammer.
«Sixième, c'est mon meilleur résultat de la saison jusqu'ici», s'est réjoui le fondeur de 28 ans de Saint-Ferréol-les-Neiges, joint en Norvège. «J'étais dans le groupe pour le podium jusqu'au dernier kilomètre, mais il me manquait un peu de puissance. Être aussi proche du podium ou du top cinq, ça te laisse sur ton appétit, mais un top 10 est toujours satisfaisant.»
Parti 10e, Harvey accusait 51,4 secondes de retard sur le meneur au départ de l'ultime poursuite de 15 km en style classique. Son effort de 39 min 1,6 s l'a placé à 9,9 secondes du cinquième rang final. Position occupée par le Suédois Calle Halfvarsson, à qui l'on concédait pourtant presque déjà la victoire au cumulatif après avoir gagné les deux premières étapes.
Mais après deux jours de parade suédoise, les héros locaux ont repris le pouvoir. Parti septième, le chauffeur du train norvégien Martin Johnsrud Sundby a récupéré son trône avec un temps de 38 : 47, concluant le tour de début de saison au sommet du classement pour la quatrième année de suite.
Sundby a été suivi par son jeune compatriote Johannes Hoesflot Klaebo et le Finlandais Matti Heikkinen, l'homme le plus rapide du jour en 38:37,8. Devant leurs partisans, les coureurs norvégiens ont rétabli leur suprématie en occupant neuf places au sein du top 15.
Plus trois Finlandais et deux Suédois, Harvey s'avère en fait le seul non-Scandinave parmi les 15 meilleurs de ce mini-tour. «Aujourd'hui, c'est les Scandinaves qui parlent», n'a pu que constater le Québécois, soulignant les difficultés éprouvées dans la dernière épreuve par de grosses pointures comme le Suisse Cologna, 26e, le Français Manificat, 34e, et le Russe Ustigov, 35e.
La Norvège s'est aussi accaparé la part du lion au cumulatif féminin avec la victoire de Heidi Weng, trois des quatre premières positions et six représentantes dans le top 12.
La relève s'éveille
À souligner la médaille d'argent du jeune Klaebo, de 12 ans le cadet de Sundby et de 10 celui de Petter Northug fils, les deux ogres norvégiens. Après trois médailles d'or aux Mondiaux juniors l'an dernier et deux de bronze l'année précédente, Klaebo faisait ses premiers pas en distance en Coupe du monde.
«C'est le gros talent, le gros espoir en ce moment en Norvège. Un jeune peut avoir du succès en sprint, mais c'est plutôt rare en distance. C'est le prochain Northug ou Sundby, c'est certain», témoigne Harvey.
Qui prend l'avion d'Oslo lundi pour se rendre à Davos, en Suisse, où se tiennent un 30 km style libre et un sprint de Coupe du monde, samedi et dimanche prochains.
Un endroit où il a toujours eu de la misère à s'imposer, comme le démontre une 16e position comme meilleur résultat en distance. Harvey a toutefois passé 10 jours à Davos avant de rallier la Scandinavie, ce qu'il espère lui donnera cette fois un atout.