Le palais de justice de Québec

Un trafiquant de drogue piégé par une tache verte

Jimmy Lemelin, 20 ans, sans antécédent judiciaire, pensait avoir trouvé un moyen sûr de s'approvisionner en drogue : il la commandait sur Internet d'un fournisseur aux Pays-Bas.
Des agents des services frontaliers canadiens ont toutefois intercepté le paquet et décelé du MDMA, une drogue mieux connue sous le nom d'ecstasy. Ils ont aussitôt avisé la police de Lévis, lieu où la livraison devait se faire. Utilisant une technique digne d'un film, les policiers ont inséré dans le paquet une substance verte qui a la propriété de tacher la peau.
Les policiers ont ensuite obtenu un mandat pour faire une «livraison contrôlée». Déguisés en livreurs, les agents ont été porter le colis à l'adresse prévue, chez un ami que Lemelin payait 20$ par commission.
Le trafiquant Jimmy Lemelin s'est présenté quelques heures plus tard pour récupérer sa drogue. Munis d'un deuxième mandat, les agents l'ont intercepté dans sa voiture. Un «haut les mains!» plus tard, les policiers ont pu constater, vu la couleur verte sur ses doigts, que Lemelin avait bien ouvert le colis. Ils ont aussi trouvé dans le véhicule du haschich, de la marijuana et des champignons magiques. Jimmy Lemelin a plaidé coupable à des accusations d'importation et de possession dans le but d'en faire le trafic. Il a été condamné jeudi à 18 mois de prison.