La soirée de samedi, organisée par Julien Gaudreau au nom de la Coalition contre la radio-poubelle, avait pour but «d'amasser des fonds pour aider les gens qui sont ou seront poursuivis par CHOI pour avoir dénoncé leurs pratiques, comme Jean-François [Jacob]».

Un spectacle en appui à Jean-François Jacob

Une soixantaine de personnes ont assisté samedi soir au spectacle des groupes Les Gars à Botch et Mise en Demeure au Studio P de Québec, afin d'appuyer Jean-François Jacob, poursuivi par RNC Média et CHOI Radio X pour avoir créé une page Facebook dénigrant la station de radio.
«L'idée de cette soirée est d'amasser des fonds pour aider les gens qui sont ou seront poursuivis par CHOI pour avoir dénoncé leurs pratiques, comme Jean-François et comme le blogueur montréalais Éric Beaudry», explique Julien Gaudreau, organisateur de l'événement au nom de la Coalition contre la radio-poubelle.
«Pour nous, c'est aussi un premier pas afin de pouvoir renverser le style de radio qui existe à Québec depuis plusieurs années», a expliqué l'organisateur dans son discours d'ouverture.
«Nous n'en avons pas contre la vulgarité et les clowneries de ces radios, ni contre leur caractère médiatique et nous ne voulons pas non plus éradiquer les opinions de droite des ondes publiques. C'est contre le mélange de ces trois genres que nous en avons. Si ces stations de radio veulent faire de la politique, qu'ils en assument les conséquences, à savoir que leurs adversaires vont essayer de sensibiliser les gens à ne pas les financer», a-t-il poursuivi.
Julien Gaudreau avoue qu'il craint lui aussi d'être éventuellement poursuivi par CHOI Radio X même si son organisme n'a, selon lui, jamais versé dans la diffamation ou le libelle. «C'est ce que ces radios souhaitent, que les gens aient peur, et je ne veux pas leur donner raison.»
Départ vers Lanaudière
Quant à Jean-François Jacob, qui vient de régler à l'amiable son différend avec son ancien employeur, Desjardins, qui l'avait congédié en lien avec la poursuite déposée contre lui, il se prépare à s'installer dans Lanaudière d'ici quelques jours.
«Je pourrai maintenant me concentrer à régler mon contentieux avec CHOI. Pour ce qui est du travail, j'ai déjà des contacts avec des entreprises de la région de Montréal pour un nouvel emploi. J'ai des entrevues prévues au cours des prochains jours et Desjardins m'aidera dans mes démarches», a-t-il expliqué.
L'ancien agent d'assurances ajoute que ce qu'il a vécu au cours des dernières semaines prouve qu'il avait raison de dénoncer les façons de faire de certaines stations de radio. «Ce que j'ai dénoncé, je le vis maintenant.»
RNC Média, propriétaire de CHOI à Québec et à Montréal, s'est adressé à la cour pour faire fermer plusieurs blogues et pages Facebook critiques envers ses stations et réclamer 250 000 $ en dommages à celui qu'il croit être l'administrateur des sites.
Jean-François Jacob a riposté en déposant une poursuite de 65 000 $ contre les requérants.