Un rôdeur près d'une école de Val-Bélair

Les écoles secondaire et primaire de Val-Bélair sont sous haute surveillance depuis qu'un rôdeur a approché deux enfants à la sortie des classes, mercredi.
Selon le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), le suspect, un homme âgé d'une cinquantaine d'années portant la moustache, a incité deux écoliers de niveau primaire, mercredi, à monter à bord de son véhicule, une camionnette noire. Ces derniers venaient tout juste de descendre de leur autobus scolaire, peu après 15h. Ils fréquentent l'école primaire à l'Orée-des-Bois, qui accueille des élèves de la maternelle jusqu'à la quatrième année du primaire.
L'homme se serait montré «assez directif» en s'adressant aux enfants, selon Catherine Viel, porte-parole au SPVQ.
Il n'aurait pas tenté de les appâter à l'aide d'un stratagème, se contentant de leur donner l'ordre de monter «dans son pick-up». Les deux écoliers n'ont cependant pas bronché et ont poursuivi leur route jusqu'à la maison. L'un d'eux a raconté l'histoire à ses parents, qui ont aussitôt contacté la direction de l'école à l'Orée-des-Bois. La plainte a alors été transmise à la police.
Des autopatrouilles et des agents de prévention ont immédiatement été dépêchés aux alentours et dans l'enceinte des écoles du secteur Val-Bélair, soit l'école secondaire l'Odyssée ainsi que les écoles primaires à l'Orée-des-Bois, Amédée-Boutin-Jules-Émond et de la Chanterelle.
«On ne prend jamais vraiment de chances dans ces situations-là», a affirmé Marie-Hélène Dion, porte-parole à la commission scolaire de la Capitale. Après discussions avec les autorités, la commission scolaire a convenu de diffuser un message d'avertissement à tous les parents des quatre écoles de Val-Bélair. La missive a été remise aux élèves jeudi. La surveillance policière était maintenue au minimum jusqu'à vendredi.
Vendredi en fin de journée, le SPVQ n'avait aucun suspect en vue.