Le chef de la CAQ, François Legault, dans son autocar de campagne, mercredi à Québec

Un Québec indépendant serait déficitaire, affirme Legault

Le budget de l'an un d'un Québec souverain s'écrirait sans contredit à l'encre rouge, affirme le chef caquiste, François Legault.
Les choses ont bien changé. En mai 2005, alors député péquiste, M. Legault a publié les résultats d'une étude intitulée Finances d'un Québec souverain. Après 18 mois de travaux, il concluait que l'élimination de chevauchement et le rapatriement de tous les impôts et les taxes versés à Ottawa résulteraient en une «importante marge de manoeuvre budgétaire» de 17 milliards $ en cinq ans.
Cela ne serait pas le cas aujourd'hui, selon le chef caquiste. «Bien non, a-t-il affirmé. On serait en situation de déficit actuellement.»
Le dossier du déséquilibre fiscal a été en partie corrigé par Ottawa et s'est traduit par des baisses d'impôts offertes par Jean Charest lors de la campagne électorale de 2008. Aussi, poursuit M. Legault, le pétrole albertain a permis au Québec de recevoir «toute une augmentation de la péréquation», qui se chiffre maintenant à 9,3 milliards $.
«Il est évident qu'actuellement, le Québec en donne moins que ce qu'il reçoit», a indiqué M. Legault.
Utilisation du dollar canadien
Mercredi, lors de sa première journée de campagne dans la capitale, la chef du Parti québécois (PQ), Pauline Marois, a affirmé qu'un Québec indépendant utiliserait la monnaie du Canada. Elle se colle ainsi aux recommandations du rapport Bélanger-Campeau sur l'avenir politique et constitutionnel du Québec.
Dans l'éventualité d'un Oui gagnant, «on pourrait souhaiter avoir un siège, par exemple, à la Banque du Canada», affirme Mme Marois. «Mais nous acceptons que ce soit la politique monétaire canadienne qui s'applique, à ce moment-là.»
Le chef caquiste est aussi d'avis que le Québec pourrait conserver la monnaie canadienne, mais il croit que «malheureusement, le Québec indépendant n'aurait pas de siège à la Banque du Canada».
Legault enregistre TLMEP aujourd'hui
Le chef caquiste François Legault enregistrera ce soir son entrevue avec l'équipe de Tout le monde en parle qui sera diffusée dimanche.
«Je sais qu'il y a plus d'un million de personnes qui regardent l'émission, je ne vous cacherai pas que c'est important», a reconnu M. Legault, mercredi.
Il entend faire valoir les avantages de son Projet Saint-Laurent pour créer de l'emploi. De toute évidence, les derniers détails ne sont pas réglés pour le passage sur le plateau des chefs péquistes et libéraux.
Par ailleurs, mercredi, le Directeur général des élections a fait savoir que le film La première à propos de Mme Marois diffusé gratuitement sur Illico ne serait pas considéré comme une dépense électorale du PQ, malgré la plainte de la CAQ. «On accepte la décision», a dit M. Legault.  
Avec Michel Corbeil