Le réalisateur Sébastien Pilote

Un prix pour Le démantèlement à Cannes

Le démantèlement du réalisateur québécois Sébastien Pilote a remporté jeudi soir l'un des trois prix principaux décernés dans le cadre de la 52e Semaine de la critique à Cannes.Le prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) récompense l'un des auteurs des sept longs métrages de la compétition.
Le Grand Prix a été décerné aux réalisateurs italiens Fabio Grassadonia et Antonio Piazza pour leur film Salvo.
Pilote succède ainsi à Xavier Dolan, qui avait remporté ce même prix et deux autres en 2009, pour J'ai tué ma mère. Le prix vient accompagné d'une bourse de 4000 euros.
Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, Le démantèlement a été vendu à la France, à la Suisse, à la Grèce et au Moyen-Orient en moins d'une semaine après sa première mondiale à Cannes.  Outre le réalisateur, Gabriel Arcand, Lucie Laurier, Gilles Renaud et Sophie Desmarais étaient présents lors de la projection.
Le démantèlement est centré sur Gaby (Arcand), un éleveur qui décide de démanteler son élevage de moutons pour aider financièrement sa fille Marie (Laurier), qui vient de divorcer. Sébastien Pilote a ainsi voulu explorer les tourments d'un homme qui a la paternité exacerbée jusqu'à la déraison.
Son premier film, Le vendeur, avait été projeté en 2011 au festival de Sundance, aux États-Unis, ce qui avait contribué à son passage dans une trentaine de festivals.