Robert Lepage, Bernard Labadie avec ses Violons du Roy (photo), ou le Théâtre du Gros Mécano sont autant de valeurs sûres en matière de rayonnement. Par ailleurs, les artistes de Québec tournent peu au Québec et à l'étranger, note le président du Conseil de la culture Québec-Chaudière-Appalaches, Marc Gourdeau, ce qui l'inquiète au plus haut point.

Un prix Opus pour les Violons du Roy

La 17e présentation du Gala des prix Opus, cette grande fête de la musique de concert, a permis de récompenser dimanche 28 lauréats pour leur talent d'interprète, de compositeur, de diffuseur ou de musicologue.
Pendant la soirée, le Conseil québécois de la musique rendait hommage à Michel Donato, contrebassiste, accompagnateur, soliste, duettiste, leader, compositeur et professeur. Actif dans le milieu depuis 1960, il a joué avec plusieurs grands noms, dont Art Blakey, Sonny Greenwich, Charles Aznavour, Jacques Brel, Carmen McRae, Bill Evans, James Gelfand et Karen Young, en plus d'avoir été membre du renommé Trio Oscar Peterson.
En 1995, il recevait le prestigieux prix Oscar Peterson, qui souligne la qualité de l'art d'un musicien et sa contribution exceptionnelle au développement du jazz canadien. Récemment, en plus de continuer à jouer et à enseigner, il a composé la musique de nombreux films.
La palme pour le Concert de l'année à Québec est allée aux Violons du Roy, du chef Bernard Labadie, plus particulièrement pour Theodora, interprété en compagnie de La Chapelle de Québec le 23 mai. Le concert regroupait les artistes Karina Gauvin, soprano (Theodora), Iestyn Davies, contre-ténor (Didymus), Marie-Nicole Lemieux, contralto (Irene), Allan Clayton, ténor (Septimius), et Andrew Foster-Williams, baryton-basse (Valens).
À propos de Karina Gauvin, elle a reçu le prix Opus du disque de l'année dans la catégorie Musiques médiévales, de la Renaissance, baroque, classique pour Prima Donna, sous la direction d'Alexandre Weimann et accompagné du Arion Orchestre Baroque. Quelques prix spéciaux ont également été attribués. Outre l'hommage à Michel Donato, Marie-Nicole Lemieux a été nommée Interprète de l'année et Yannick Nézet-Séguin a été récompensé pour son rayonnement à l'étranger.