L'haltérophile kirghize Izzat Artykov

Un premier dopé coincé

Un haltérophile du Kirghizistan est devenu la premier athlète à perdre une médaille aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro après avoir échoué à un test antidopage.
Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annoncé qu'Izzat Artykov avait testé positif au strychnine, un stimulant, après avoir gagné le bronze chez les 69 kg.
Le tribunal a indiqué qu'Artykov avait rendu sa médaille et avait été expulsé des jeux.
Le TAS a remis le dossier à la fédération internationale d'haltérophilie. Artykov pourrait aussi être banni du sport pour deux ans.
Le Colombien Luis Javier Mosquera devrait donc passer de la quatrième à la troisième place et recevoir le bronze.