The Seasons au Parc de la Francophonie

Un petit triomphe pour The Seasons

Le groupe The Seasons a eu toute une surprise hier, en se présentant devant un parc de la Francophonie plein à craquer en première partie de Serena Ryder et de Bobby Bazini. Leur plus grosse foule à vie, assurément. «C'était débile, sérieusement», a lancé Hubert Chiasson, à chaud, en train de décanter en coulisse tout juste après la prestation.
Lui, son frère Julien et leurs comparses Rémy Bélanger et Samuel Renaud, tous originaires de Beauport, avaient déjà un petit fan-club massé à l'avant de la scène. Mais la plupart des spectateurs ne connaissaient probablement pas le groupe, qui a lancé son premier album, Pulp, en avril.
«On ne s'attendait vraiment pas à ça!» a renchéri Julien Chiasson. «Notre spectacle au Petit Champlain en mai avait affiché complet, mais il y avait beaucoup de gens de notre famille et nos amis. Là, c'est complètement différent!»
L'année 2014 a toutes les allures d'un conte de fées pour les jeunes musiciens qui donnent dans une pop-folk anglophone accrocheuse, augmentée d'harmonies vocales entre les deux frères. Le groupe a été signé par Vega-Universal au Canada, et suscite déjà de l'intérêt outre Atlantique.
Le mois de juin a été très chargé pour The Seasons, qui a notamment voyagé à Toronto pour développer sa carrière. Vendredi, le quatuor était en spectacle à Montréal. «On sera en congé pour le reste du mois de juillet. C'est tellement une belle récompense pour nous», ajoute Julien.
«Fébriles»
«On était vraiment fébriles d'être au Festival d'été, c'était une ambiance très différente», complète son frère Hubert. Comme d'autres artistes de Québec, ils ont eux-mêmes fréquenté durant de nombreuses années les scènes... en tant que festivaliers. «On ne s'est pas nécessairement beaucoup produits à Québec, c'est vraiment une belle opportunité», ajoute-t-il. «On a juste envie de dire "Merci pour tout ce bel amour!"» Et pour cause, les spectateurs ont été particulièrement accueillants pour le quatuor de Québec!