L'éco-pâturage consiste à utiliser des animaux pour entretenir un espace vert, ce qui permet de limiter le recours aux engins mécaniques, sources de bruit et consommateurs de carburant, et aux produits phytosanitaires.

Un journaliste de Radio-Canada crie à la censure

Le journaliste Claude Brunet a-t-il été victime de censure? C'est du moins ce qu'il a affirmé à micro ouvert vendredi, des studios de Québec d'ICI Radio-Canada Première, à l'émission radiophonique Bien dans son assiette, animée à partir de Montréal par Francis Reddy, dès 11h.
Après la diffusion de son reportage portant sur la cérémonie du mouton et la participation d'abattoirs québécois à ce rite de la religion musulmane, le journaliste a vilipendé Francis Reddy, l'accusant sur un ton furieux d'avoir censuré son reportage, ce qu'a nié l'animateur.
La direction de Radio-Canada reconnaît que la réalisatrice et la rédactrice en chef de l'émission ont pris la décision d'écourter le reportage de M. Brunet de 1 minute 45, jugeant «que la diffusion de description d'égorgement et d'évocations sonores explicites était inappropriée dans une émission diffusée à l'heure du dîner», a fait savoir le directeur des relations publiques, Marc Pichette.
Il admet que la décision a été prise à la dernière minute, alors même que l'émission était déjà commencée, mais affirme que Claude Brunet en a été avisé par courriel et oralement avant qu'il entre en ondes. «Francis Reddy n'a jamais été impliqué dans cette décision éditoriale», précise Marc Pichette.
La direction a refusé de dire si elle sévira contre son journaliste. M. Brunet a décliné notre demande d'entrevue.