Elle est révolue, l'époque où les municipalités cédaient gratuitement leurs terrains.

Un inconnu aurait tenté de partir avec une élève de Saint-Brigitte-de-Laval

La Sûreté du Québec (SQ) est à la recherche d'un homme qui aurait voulu récupérer un enfant qui n'était pas le sien cette semaine dans une école primaire de Sainte-Brigitte-de-Laval. L'individu a été forcé de renoncer à son plan grâce à la vigilance du personnel de l'établissement.
En fin de journée, jeudi, un homme inconnu du personnel de l'école Trivent aurait demandé à voir une élève, selon ce que rapporte la direction dans un courriel transmis aux parents vendredi. Tel que le veut le protocole de sécurité, les éducatrices du service de garde ont vérifié l'identité de l'individu et constaté qu'il ne figurait pas au dossier de l'élève comme adulte autorisé à récupérer la fillette après les classes.
Toujours selon l'école, l'homme aurait rapidement quitté les lieux, et ce, sans entrer en contact avec l'élève en question ou avec un autre enfant. La direction a alerté les policiers qui ont procédé à un ratissage des environs. Le porte-parole de la SQ, le sergent Ronald McInnis, indique que les agents surveilleront les abords de l'école tant et aussi longtemps qu'ils le jugeront nécessaire, alors que la direction a demandé leur présence jusqu'à vendredi prochain.
Mais pour les parents de la fillette, qui se sont confiés à TVA, cela n'est pas suffisant. Alors qu'ils affirment avoir évité le pire, ils souhaitent que la sécurité soit renforcée à l'intérieur de l'établissement afin qu'il ne soit pas aussi facile d'y circuler. Inquiets quant à la possibilité de récidive de la part de l'individu d'une quarantaine d'années, ils blâment l'école qui ne les aurait pas avertis assez rapidement.
La direction a invité les parents à rappeler à leurs enfants des consignes de sécurité, à faire preuve de vigilance et à signaler aux autorités policières tout comportement suspect. Une enquête a été ouverte à la SQ afin de recueillir davantage d'informations sur l'individu.