Le palais de justice de Québec

Un homme reconnaît avoir poignardé un chien par plaisir

Un homme de 19 ans de Sainte-Anne-de-Beaupré, Alexandre Perrier-Gallant, a reconnu avoir tué par plaisir un chien d'une cinquantaine de coups de couteau, lors de sa comparution au palais de justice de Québec, lundi matin.
Dans un récit des faits qui donne froid dans le dos, le procureur de la Couronne Justin Tremblay a expliqué que le soir du 5 octobre 2013, Perrier-Gallant a quitté son domicile pour une promenade en transportant avec lui un couteau.
Le jeune homme n'avait pas l'intention de tuer un animal ce soir-là, a-t-il raconté aux enquêteurs de la Sûreté du Québec (SQ), mais quand il a vu un chien attaché sur le terrain d'une propriété privée, il a décidé de passer à l'acte.
Il a volé la bête et l'a transportée avec lui sur le terrain de la basilique, où il a commencé à la poignarder. En s'exécutant, Perrier-Gallant a dit aux enquêteurs qu'il aurait souhaité que son père soit à la place du chien.
Le délinquant a dit se souvenir d'avoir donné une douzaine de coups de couteau à l'animal, mais qu'à un moment donné, il a perdu la carte. Il croit avoir asséné une cinquantaine de coups. Le soir même, Perrier-Gallant a jeté la carcasse de l'animal dans une poubelle.
Le lendemain, il est revenu sur les lieux du crime. La pluie avait nettoyé le sang sur le gazon, mais Perrier-Gallant a tout de même trouvé des poils du chien et les a gardés dans son portefeuille comme souvenir.
Les autorités ont appris l'existence de ce geste gratuit car le jeune homme en a parlé avec une amie sur Facebook. C'est elle qui l'a dénoncé aux policiers.
Un rapport présententiel sera rédigé afin de préparer l'étape de la représentation sur la peine. Le jeune homme reviendra devant le tribunal le 29 janvier prochain.