Patrick Raîche a comparu, mardi, au palais de justice de Québec.

Un homme de 49 ans arrêté pour fraude dans les petites annonces

Un multirécidiviste en matière de fraude, Patrick Raîche, aurait fait au moins une quarantaine de victimes à travers le Québec grâce à un stratagème dont il faisait la promotion dans la section des petites annonces des journaux.
L'homme de 49 ans de Sorel-Tracy a comparu, mardi, au palais de justice de Québec pour répondre à une première accusation de fraude. Celui qui se faisait appeler Laurent, Frédéric, Rosaire et même Wenda avait élaboré une arnaque complexe par laquelle il profitait de la vulnérabilité et de la crédulité de gens qui croyaient obtenir une seconde chance au crédit.
«Il proposait, via des annonces classées, la possibilité d'obtenir un prêt personnel ou hypothécaire sans aucune enquête de crédit», explique la sergente Ann Mathieu, de la Sûreté du Québec (SQ). Les victimes contactaient l'annonceur afin d'obtenir un prêt et devaient débourser des frais d'ouverture de dossier pour une somme variant de 300 $ à 2000 $. Par la suite, les victimes déboursaient à l'avance les premières mensualités de leur prêt, sans jamais obtenir le prêt sollicité, poursuit la policière.
Le compte bancaire de plusieurs victimes servait aussi de transit, ce qui rendait plus difficiles les tentatives pour retracer les sommes flouées. «Après avoir refusé de leur accorder un prêt à cause de leur piètre dossier, il leur disait qu'il leur serait possible d'en obtenir un s'ils amélioraient leur crédit. Les victimes acceptaient alors que leur compte serve de transit au fraudeur, croyant ainsi démontrer leur capacité de crédit», rapporte la policière. L'argent qui transitait appartenait à d'autres victimes et était ensuite transféré dans un compte personnel de Raîche.
À ce jour, la police compte 41 victimes, venant de partout en province : de la Gaspésie à Gatineau, en passant par le Saguenay et Québec. Au total, le montant de la fraude est évalué à plusieurs milliers de dollars. Mais selon la SQ, il pourrait s'élever encore si d'autres victimes se font connaître.
Selon un acte de dénonciation déposé au palais de justice de Québec, mardi, les gestes reprochés ont débuté en décembre 2012. Le procureur de la Couronne au dossier a confirmé que des dizaines d'autres accusations de même nature seront déposées au cours des prochains jours. Il s'est opposé à la remise en liberté de l'accusé.
Patrick Raîche est un habitué des palais de justice. Sa carrière de criminel a débuté dans les années 90. Il a d'abord été accusé de vol et d'introduction par effraction. Par la suite, il a fait l'objet d'accusations de fraude à au moins quatre reprises en 1995, 2007, 2009 et 2011. L'individu a aussi été mêlé à une affaire de violation de domicile avec violence survenue en 1999 et à une histoire de trafic de stupéfiants.
C'est la division des enquêtes sur les crimes économiques du district de la Capitale-Nationale-Chaudière-Appalaches qui a procédé à son arrestation. Une perquisition a aussi eu lieu à son domicile. La police demande aux gens qui croient avoir été floués par Raîche de contacter en toute confidentialité la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec, au 1 800 659-4264.  Avec la collaboration d'Isabelle Mathieu