Filmé avec réalisme et authenticité, Un heureux événement est une comédie douce-amère, qui mélange avec bonheur des  scènes cocasses et attendrissantes.

Un heureux événement: Baby blues

Avoir un enfant est un geste irréfléchi, purement instinctif. Sinon, sachant ce qui les attend, seuls les couples les plus téméraires se lanceraient dans l'aventure, et l'espèce humaine s'en irait où, on se le demande...
Dans Un heureux événement, Barbara (Louise Bourgoin) et Nicolas (Pio Marmaï) ont choisi de faire le grand saut dans le vide. Peu de temps après leur première rencontre, l'homme a eu envie d'un enfant, dans un grand élan de liberté et... d'inconscience. La femme a dit oui. «Quand est-ce qu'une histoire commence? En fait, tout a vraiment commencé là...»
Du coup, l'existence paisible et sans histoire du couple ne sera plus jamais la même. Il y a d'abord la grossesse avec toutes les variations d'humeur et autres changements hormonaux de la future parturiente. Le corps qui se transforme, la baisse de libido du futur père (et la hausse de celle de madame...), la poussette à magasiner et tutti quanti.
Une fois l'enfant au monde, le véritable parcours du combattant commence. Fatigue, manque de sommeil, problèmes d'allaitement, sentiment d'incompétence, vie sexuelle qui s'étiole, le couple qui s'éloigne, la liste est longue.
Le réalisateur Rémi Bezançon (Le premier jour du reste de ta vie) ne met pas de lunettes roses pour aborder les conséquences de l'arrivée d'un enfant sur la vie d'un couple, dans cette adaptation du roman d'Éliette Abécassis. C'est avec beaucoup de réalisme et d'authenticité, en évitant les clichés, que le cinéaste propose une comédie douce-amère, heureux mélange de scènes cocasses et attendrissantes.
Le film fait aussi un pont avec la génération précédente. Josiane Balasko, en mère de la nouvelle maman, se glisse à merveille dans son personnage de «survivante» qui dit les choses comme elles le sont. On rigole à son imitation de notre Céline nationale vantant les vertus de l'allaitement. Autre clin d'oeil québécois : Gabrielle Lazure dans la peau de l'autre belle-maman, plus psychorigide, celle-là...
Le film de Bezançon apportera, sans nécessairement les décourager, son lot de questions existentielles chez les futurs parents. Quant à ceux qui ont déjà donné, ils se diront heureux d'avoir survécu. Car, tout passe, mais ce qui perdure, c'est la vie...
Au générique
Cote : ***
Titre : Un heureux événement
Genre : comédie dramatique
Réalisateur : Rémi Bezançon
Acteurs : Louise Bourgoin, Pio Marmaï, Josiane Balasko, Thierry Frémont et Gabrielle Lazure
Salles : Cineplex Beauport, Le Clap et Lido
Classement : général (déconseillé aux jeunes enfants)
Durée : 1h49
On aime : le réalisme et l'authenticité du récit (surtout la scène d'accouchement), le personnage de Josiane Balasko
On n'aime pas : les envolées oniriques