Un État indien frappé par les pires inondations en 100 ans

L'État indien du Tamil Nadu est frappé par des inondations catastrophiques après avoir reçu ses précipitations les plus abondantes en 100 ans.
Des milliers de personnes ont été chassées de chez elles et les écoles, les commerces et un aéroport demeuraient fermés pour une deuxième journée de suite jeudi.
La capitale de l'État, Chennai, a reçu près de 35 centimètres d'eau en 24 heures, soit davantage de pluie que la moyenne pour tout le mois de décembre, a dit le ministre de l'Intérieur, Rajnath Singh.
Les quartiers les plus bas et l'aéroport de la ville ont été presque complètement submergés. Les responsables ont prévenu que l'aéroport sera fermé au moins jusqu'à dimanche.
La principale gare de la ville a aussi été paralysée par les inondations jeudi.
Des centaines de soldats, pompiers, policiers et autres secouristes ont évacué les gens coincés chez eux par les eaux. Les médias sociaux débordaient d'appels à l'aide lancés par des sinistrés à travers la ville.
Les médias rapportent que les eaux de crue relâchées depuis un lac près de Chennai ont inondé des quartiers de la ville. La rivière Adyar, qui traverse Chennai et se jette dans la baie du Bengale, surpassait le niveau jugé dangereux.
Au moins 269 personnes ont été tuées dans cet État depuis le début des pluies diluviennes en novembre.
Les météorologues indiens prédisent d'autres précipitations au cours des prochains jours.