Le couple affirme qu'il a appris par erreur l'identité du donneur après la naissance de leur enfant.

Un couple poursuit une banque de sperme

Un couple canadien intente une poursuite judiciaire contre une banque de sperme américaine qui lui aurait caché que son donneur était un schizophrène ayant un dossier criminel.
Dans une requête déposée en Géorgie, la semaine dernière, Angela Collins et Margaret Elizabeth Hanson soutiennent que l'entreprise - Xytex Corp - leur avait dit que le donneur - un des meilleurs figurant dans leur fichier - était un homme en bonne santé ayant une maîtrise.
Le couple affirme qu'il a appris par erreur l'identité du donneur après la naissance de leur enfant. Après avoir fait ses propres recherches, il a réalisé que l'homme avait abandonné ses études, avait été arrêté pour cambriolage et souffrait de schizophrénie.
Selon l'avocat du couple, il s'agit d'une cause importante car ce commerce doit être imputable de ses actes.
Xytec a publié un communiqué dans lequel l'entreprise «rejette catégoriquement toute thèse affirmant qu'elle a échoué à à se conformer aux normes les plus strictes pour tester (les donneurs)».
L'entreprise a aussi indiqué qu'elle menait sa propre enquête sur ces allégations.