Le palais de justice de Québec

Un collectionneur de porno juvénile à l'ombre pour deux ans

Un récidiviste collectionneur de pornographie juvénile, Raymond Badeau, écope d'une peine de détention de deux ans moins un jour pour avoir accumulé 8000 photos illégales.
Badeau, 49 ans, s'est fait prendre par la Sûreté du Québec en mars 2013 après avoir acheté des fichiers de pornographie juvénile à l'aide de sa carte de crédit. Une demi-douzaine d'autres résidents de la région avaient aussi été pincés par les policiers de Québec dans les semaines suivantes.
Au total, les policiers ont découvert 8000 photos et 76 vidéos chez Raymond Badeau, à Beauport. Les images et les vidéos montraient, pour la majorité, des fillettes âgées de 6 à 10 ans en train d'avoir des relations sexuelles ou de faire des fellations à des hommes adultes.
Les policiers ont saisi cinq clefs USB et 18 DVD trouvés dans une cachette aménagée par l'individu à l'intérieur d'une armoire.
Par «curiosité»
Raymond Badeau a rapidement plaidé coupable à des accusations de possession, d'accession et de production de pornographie juvénile. Dans son cas, il a fait de la production en transférant des images sur une clef USB.
Badeau n'admet aucun intérêt déviant pour les enfants, écrivait une sexologue dans l'évaluation présentencielle. Il a dit avoir acquis les fichiers par «curiosité» et par «goût du risque». Le risque de récidive demeure présent, conclut la spécialiste. L'homme a toutefois dit lundi au juge Bernard Lemieux être prêt à suivre une thérapie.
Badeau en a déjà suivi une en 2004 après avoir été condamné à une peine de cinq mois dans la collectivité pour possession de pornographie juvénile.
La poursuite et la défense se sont entendues pour suggérer une peine de deux ans moins un jour de détention. En soustrayant la détention provisoire, Raymond Badeau devra purger encore 13 mois et demi de prison.
Il sera par la suite en probation durant trois ans. Il ne pourra se trouver avec des mineurs sauf en présence d'adultes et devra se tenir loin des ordinateurs et d'Internet.