Un Carnaval de Québec éclaté et trad

Le cliché du bûcheron québécois barbu et qui tape de la cuillère en écoutant de la musique traditionnelle sera exploité à fond par le Carnaval de Québec cette année, non seulement pour attirer les 18-35 ans mais également la clientèle internationale. L'organisation mise sur cette thématique et son éclatement sur ses cinq nouveaux sites pour amorcer sa 63e édition sous le signe du changement.
Aucune nouvelle activité phare ou complètement inattendue n'a été annoncée mardi matin au dévoilement de la programmation de la fête d'hiver qui se tiendra du 27 janvier au 12 février. Une panoplie de plus petites initiatives visant à reconquérir le coeur des jeunes adultes et des familles est au menu de la fête d'hiver qui quitte son écrin des plaines d'Abraham.
«On reste avec la même enveloppe budgétaire mais on arrive avec cinq nouveaux sites [...] Pour nous, c'est déjà un gros changement, affirme le président du conseil d'administration, Alain April. Les gens veulent vivre le Carnaval, veulent le sentir.»
Pas de nouvelle activité phare ou complètement inattendue n'a été annoncée mardi matin, mais plutôt de petites initiatives visant à reconquérir le coeur des jeunes adultes et des familles, a expliqué la directrice du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond.
«Ce qu'on a décidé de faire, c'est d'ouvrir un site complètement nouveau qui touche à une clientèle que l'on ne touchait plus, le Camp à Jos (parc de la Francophonie), qui touche les traditions et le côté bûcheron. Au lieu de faire une activité ponctuelle en une seule fin de semaine, on a décidé de créer un happening pendant les 17 jours du Carnaval», poursuit la directrice du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond. S'y tiendra notamment le 11 février le Défi lumberjack où les participants s'exerceront à la glissade sur pelle, au lancer de la bûche et aux quilles avec baril.
Le Carnaval de Québec a dévoilé sa programmation, mardi matin.
Mme Raymond assure que ce sont les jeunes adultes, une clientèle qui boude le Carnaval depuis des années, qui réclame ce retour aux sources. L'organisation fait également une pierre deux coups. «Et pour le touriste, ce côté-là a toujours été très attrayant», se réjouit la directrice générale. 
Les familles ne seront pas en reste, promet-elle. «On a rapproché le site familial du Palais de Bonhomme.» Un parcours à étapes thématique, Mission polaire, occupera les tout-petits au parc de l'Esplanade. Quant au lieu où s'érige présentement la demeure glacée du célèbre personnage, la Zone Loto-Québec (place de l'Assemblée-Nationale), les participants à la fête pourront notamment se dégourdir lors de séances de Zumba ou de cardio-militaire.
En plus de permettre l'accès gratuit au site de sculptures sur neige au parc de l'Amérique-Française, les oeuvres d'art seront illuminées grâce au public. Autre nouveauté, la terrasse Dufferin et le quartier Petit Champlain s'associent au Carnaval pour présenter des activités carnavalesques comme un volet hivernal au Festival ComédiHa! tandis que les classiques tels les défilés de nuit de Charlesbourg et de la haute-ville ainsi que la course de canot à glace seront de retour. Un tailgate précédera cette dernière.
Cinq nouveautés
1. Le Camp à Jos au parc de la Francophonie (avec effigie)
Le rendez-vous des jeunes adultes qui y trouveront ambiance vintage, musiciens trad et DJ, le Défi lumberjack (11 février) et l'Orignal mécanique. 
2. Sculptures de neige illuminées et gratuites
Non seulement l'accès au concours de sculptures ayant pour thème «150 ans du Canada» sera gratuit au parc de l'Amérique-Française, mais celles-ci seront illuminées grâce à une animation projetée d'une sculpture de glace en forme du projet Le Phare de Québec. 
3. Un Palais de Bonhomme design et des oeuvres graffitis (avec effigie)
La demeure de Bonhomme, imaginée par les étudiants en architecture de l'Université Laval, sera décorée en direct par six muralistes. Elle sera au coeur d'activités sportives comme la Zumba, le snowga et le cardio militaire visant à faire bouger jeunes et moins jeunes. 
4. Offre épicurienne (avec effigie)
Une soirée cocktail où participent une cinquantaine de restaurateurs. Des accords bière-saucisse au Chalet à Jos, une cabane à sucre urbaine et finalement le bistro et les Espaces cocktails de la SAQ permettront à tous ceux ayant un petit creux de se rassasier. 
5. Deux nouveaux sites aux ambiances carnavalesques
La terrasse Dufferin et le Petit Champlain, des lieux associés au Carnaval, permettront aux visiteurs de ne pas oublier que Bonhomme est en ville avec des activités et des animations de rue. Le Festival ComédiHa! présentera une édition hivernale.