Jean-Claude Bernheim est candidat dans Chauveau pour Québec solidaire.

Un candidat de Québec solidaire pour une SAQ de la marijuana

Le candidat de Québec solidaire (QS) dans Chauveau, le criminologue Jean-Claude Bernheim, plaide en faveur de la décriminalisation de la possession de la marijuana. Il va encore plus loin : selon lui, l'État pourrait aller chercher d'importants revenus en taxes s'il adoptait un modèle similaire à celui de la SAQ pour l'alcool.
Le chargé de cours à l'École de service social de l'Université Laval croit que la majorité de la population appuie depuis longtemps l'idée que la marijuana soit décriminalisée, mais que les pouvoirs politiques sont trop frileux pour intervenir.
Selon lui, l'approche du Colorado est à imiter. «C'est l'État qui a établi un certain nombre de règles et qui s'assure que la qualité des produits corresponde à la santé des gens», détaille l'expert, connu aussi comme défenseur du traitement équitable et humain des détenus. «Il faudrait que ce soit un peu comme la SAQ [Société des alcools du Québec] qui chapeaute la gestion et la production des produits, il faut qu'il y ait quand même un minimum de contrôle», ajoute M. Bernheim.
Celui qui s'est présenté pour Québec solidaire dans Brossard en 2007 et le Bloc Pot dans Outremont en 1998 prévient que la légalisation «ne va pas régler tous les problèmes», mais il estime que le gouvernement pourrait en plus retirer «quelques dizaines de milliers de dollars» en taxes grâce à cette approche.
Amir Khadir moins chaud à l'idée
Même s'il affirme que Québec solidaire est en faveur de la décriminalisation depuis longtemps, le député sortant de Québec solidaire, Amir Khadir, est moins certain que le candidat de Chauveau que le Québec devrait retirer des bénéfices de la vente de marijuana.
«Dans un Québec indépendant, un Québec plus juste, on aurait des produits alimentaires, des produits agricoles plus variés. Peut-être que la question de la marijuana ne serait pas tellement importante. C'est pas dans nos priorités», a souligné M. Khadir.